17/12/2021 22:23
Noël approche à grand pas. De nombreuses usines au Vietnam travaillent 24 heures sur 24 pour satisfaire les commandes de jouets pour Noël des partenaires occidentaux.
>>Noël : les pins importés ont la cote
>>À la recherche des décorations de Noël

L'ouvrier Nguyên Van Su contrôle une machine CNC pour façonner des jouets en bois.
Photo : Ngoc Hiên/CVN

Dans une grande usine du parc industriel de Tân Phu Trung, district de Cu Chi, à Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Van Su contrôle lui-même quatre machines CNC (machines de formage automatique) sculptant des animaux en bois. En quelques minutes, des dizaines d'ours identiques sont fabriqués.

Ces jouets coûteux font partie des derniers lots d’exportation vers l’Europe et l’Amérique expédiés dans les prochains jours par la Société par action du commerce et de la production Nam Hoa.

Selon Nguyên Van Su, dans le passé, la fabrication d’un jouet en bois prenait beaucoup du temps car ce travail était fait manuellement par les ouvriers. Actuellement, à l’aide des machines CNC, la production est accélérée, les jouets sont identiques, répondant aux exigences du marché européen. Ces quatre machines remplacent 32 ouvriers.

À l’atelier de finition et de décoration, une majorité des femmes travaillent tranquillement. Les jouets sont colorés par les mains habiles des artistes-ouvriers.

D’après Luu Vu Son, directeur de l’usine, les premiers lots des jouets de Noël ont été envoyés vers l’Europe dès le mois de septembre. Actuellement, l’usine augmente sa capacité de production pour les commandes déjà signées et les nouvelles offres pour l’année prochaine.

Nombreuses commandes expédiées par avion

Le directeur général de la société Nam Hoa, Nguyên Tiên Tho, a déclaré que cette usine peut produire des centaines de milliers d’articles de jouets en bois. De nombreux partenaires ont continué à passer des commandes pour Noël et le Nouvel An, mais la société a cessé de les recevoir car elle ne pourra pas livrer à temps les marchandises. De plus, elle a également reçu des commandes d'été jusqu'à fin avril de l'année prochaine, avec une augmentation de 30% de volume. Elle accepte seulement les commandes pour Noël de l’année prochaine et privilégie les partenaires à long terme. Pour respecter le délai, de nombreuses commandes doivent être expédiées par avion.

Dans une salle d'environ 300m², huit ouvriers contrôlent des machines de gravure laser pour une "production" en masse de jeans neufs. C’est un des produits principaux de la compagnie Viet Thang Jean dont l’usine est située à Thu Duc. L'ouvrier Nguyên Duy Trâm (37 ans) explique que grâce à ces machines, sa compagnie peut rapidement remplir des commandes pour Noël et le Nouvel An. Une machine peut fabriquer autant de produits que 50 ouvriers.

Selon Nguyên Van Hiên, directeur de l'usine, ces huit machines valent un total de 64 milliards de dôngs. Elles doivent fonctionner en ce moment 24h/24 et les travailleurs doivent en conséquence se relayer jour et nuit pour assurer une production sans interruption.

Chaque jour, une machine produit jusqu'à 3.600 articles, alors qu’une personne ne peut en fabriquer que 150 à 200 maximum.

Pham Van Viêt - directeur général de Viêt Thang Jean affirme que sa compagnie a dépensé 20 millions d’USD pour acheter les machines modernes européennes pour remplacer la force humaine. Si, auparavant, cette unité de production de l’usine utilisait 800 ouvriers, actuellement avec les machines, elle ne demande la présence que de 19 personnes.

De nombreuses entreprises travaillent jour et nuit en trois équipes pour terminer les commandes de fin d'année.
Photo : Ngoc Hiên/CVN

À présent, avec près de 600 travailleurs, cette usine tente d'augmenter la capacité de production de 20% pour atteindre 1,2 million d’articles en ce mois de pointe et les livrer à temps vers huit pays européens.

Avant, les marchandises étaient transportées par voie maritime. Aujourd’hui, c’est l’avion qui est utilisé pour les livrer à temps. Les vêtements de cette usine sont aujourd’hui disponibles dans les magasins à travers l'Europe pour Noël et le Nouvel An. L’usine a reçu des commandes jusqu'au 30 juin de l’année prochaine. 

Déjà des commandes pour toute l'année prochaine

Ce mois-ci, l'usine de la société par action des chaussures Thiên Lôc, située rue Nguyên Anh Thu, 12e arrondissement à Hô Chi Minh-Ville, est de nouveau animée par le travail de 2.300 travailleurs retournés au travail pour accélérer la production pour les commandes de Noël. Depuis avril, cette entreprise a produit de nouveaux modèles pour la fin de l'année mais l'épidémie du COVID-19 a perturbé la production. Depuis la reprise des activités industrielles de Hô Chi Minh-Ville, cette entreprise s'est efforcée de mobiliser 90% des ouvriers pour augmenter la capacité de production et travailler jour et nuit pour remplir les commandes signées.

"Nos partenaires sont de bonne volonté, ils octroient une avance en capital à l'usine pour une livraison rapide des marchandises. Et heureusement, car nous avons continué à prendre soin de nos employés dans les moments difficiles du COVID-19. Donc maintenant, nous pouvons maintenir un maximum de travailleurs pour le retour à la production", a ravi Vu Thanh Binh - directeur général de la société Thiên Lôc. Sa société a signé des commandes jusqu'à la fin du deuxième trimestre de l'année prochaine.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.