28/12/2015 16:05
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré le 27 décembre que les troupes turques resteront en Irak, revenant sur un engagement de son ministère des Affaires étrangères sur le retrait de troupes turques.
>>L'UE relance la procédure d'adhésion de la Turquie
>>La Russie promet de faire regretter son acte à la Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan. Photo : AFP/VNA/CVN

"Les troupes turques sont en Irak pour fournir une protection pour la formation des troupes et continueront d'être là," a affirmé le président Erdogan lors d'une manifestation à Istanbul. Il a répété son argument selon lequel les soldats turcs ne sont pas déployés en Irak comme troupes de combat et que la Turquie est "déterminée" à poursuivre sa formation des forces kurdes et arabes.

Ankara a envoyé des centaines de soldats au camp Bashiqa au Nord de l'Irak en début-décembre, disant que ces forces faisaient partie d'une mission internationale pour former et équiper les forces irakiennes pour combattre l'État islamique (EI).

Bagdad, cependant, a critiqué l'action turque et a porté la question au Conseil de sécurité des Nations unies pour demander un retrait complet des troupes turques.

Après un entretien téléphonique entre le président américain Barack Obama et M. Erdogan, le ministère turc des Affaires étrangères a publié une déclaration le 19 décembre annonçant que la Turquie allait retirer ses troupes de Bashiqa.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.