25/10/2021 16:32
Ces derniers jours, sur les routes nationales dans les hauts plateaux du Centre, des milliers de personnes prennent la direction vers Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong et Dông Nai pour retourner au travail.
>>Retour au travail pour des milliers de travailleurs migrants à Hô Chi Minh Ville
>>Soutien des travailleurs dans l’ère post-COVID-19

Des travailleurs des hauts plateaux du Centre sont de retour au travail dans les provinces du Sud.
Photo : Dinh Cuong/CVN

Nombreux sont les employés à avoir quitté leurs entreprises dans les provinces du Sud, il y a 3 et 4 mois à cause de l’épidémie de COVID-19. Aujourd’hui, alors que la pandémie a été maitrisée, ils sont de retour au travail.

Les ouvriers répondent favorablement aux appels des entreprises

Au point de contrôle d'entrée du district de Bu Dang (de la province de Binh Phuoc) sur la route national N°14, environ 2.000 personnes demandent une autorisation pour passer par Binh Phuoc chaque jour. Cette localité doit organiser 2 transports effectués par des véhicules de police de trafic à 13h00 et à 19h00 pour les aider à rejoindre Hô Chi Minh-Ville.

Après avoir décidé de revenir dans son village natal il y a trois mois, H Lin Da Êban, issue du district de Krông Pak, province de Dak Lak, a repris le chemin de à Hô Chi Minh-Ville pour travailler. Récemment, son entreprise spécialisée dans la fabrication de vêtements a appelé les ouvriers à retourner à l'usine. Pour avoir répondu à l’appel, chaque employé recevra un bonus de 3 millions de dôngs.

"Avoir du travail en ce moment me rend heureuse. Cela me permet de gagner de l’argent bien sûr mais aussi d’occuper mon temps", a partagé H Lin Da Êban.

Pour sa part, H Kat Êban n’est rentrée dans sa commune natale d’Ea Knuêc, district de Krông Pak, qu’il y a 2 semaines. Cela ne l’a pas empêché de répondre également favorablement à l’appel de son entreprise située la province de Binh Duong.

Outre les ouvriers, les chauffeurs et les travailleurs indépendants sont également revenus dans la région du Sud-Est pour travailler. Trân Duc Toàn (de la province de Dak Lak), complètement vacciné, a décidé d’ouvrir un petit commerce à Hô Chi Minh Ville.

Aider les travailleurs à revenir

Pham Van Viêt, directeur général de la SARL Viêt Thang Jean et vice-président de l'Association textile-broderie-tricot de Hô Chi Minh-Ville (AGTEK), a déclaré que son établissement fonctionne dorénavant à 100% de sa capacité de production pour les commandes de l'exportation.

D’après lui, les entreprises textiles de Hô Chi Minh-Ville peut compter actuellement sur environ 70% de leur effectif. Ce manque d’ouvriers a poussé l'Association textile-broderie-tricot de Hô Chi Minh-Ville à prendre les devants et à organiser un convoi de véhicules pour transporter les travailleurs du Centre vers le Sud.

Une vue générale d’un convoi de motos des travailleurs du Centre en direction vers le Sud.
Photo : B.A./CVN

Autres entreprises en manque de main-d’œuvre, celles spécialisées dans le bois. Celles-ci reçoivent de nombreuses commandes mais la main d’œuvre reste problématique du fait des restrictions de circulation encore en vigueur entre les provinces, a expliqué Nguyên Chanh Phuong, vice-président de l'Association de la transformation du bois de Hô Chi Minh-Ville.

Hô Chi Minh-Ville manque d’au moins 60.000 travailleurs

Ce sont environ 143.000 travailleurs venant de différentes provinces qui ont repris leur travail à Hô Chi Minh-Ville. Cependant, la mégapole du Sud manque toujours de près de 60.000 employés, notamment dans les parcs de haute technologie.

Le Comité de gestion des zones industrielles de la province de Dông Nai a déclaré que plus de 80% des entreprises dans 31 parcs industriels ont repris leurs activités. Et plus de 54% des travailleurs sont retournés aux usines.

Dans les provinces des hauts plateaux du Centre, les autorités locales encouragent également ses habitants à retourner au travail. Par exemple à Dak Nông, le vice-président du comité populaire provincial a demandé par écrit aux secteurs locaux de proposer des mesures de soutien à ses employés.

À Dak Lak, environ 130.000 personnes étaient revenues des provinces du Sud depuis avril a déclaré Nguyên Quang Thuân, directeur adjoint du Service provincial du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales. Actuellement, cette localité a dépensé plus de 34 milliards de dôngs pour un programme  de soutien à ses travailleurs.

Nguyên Tùng/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.