07/04/2018 09:00
De 1911 à 1913, le Président Hô Chi Minh était boulanger dans un hôtel à Boston aux États-Unis. Les traces de son passage sont préservées soigneusement.
>>Le permanent du secrétariat du PCV, Dinh Thê Huynh, termine sa visite aux États-Unis
>>Nguyên Sinh Hùng poursuit ses activités à l'État du Massachusetts
>>Le vice-Premier ministre Vu Van Ninh parle économie aux États-Unis

Hoàng Xuân Tuoi (gauche) et la journaliste de l’Agence Vietnamienne d’Information à côté de la table en pierre sur laquelle le Président Hô Chi Minh a fabriqué des gâteaux.
Photo : Minh Nga/CVN

Depuis sa mise en chantier en 1855, l’hôtel Omni Parker House, ville de Boston (États-Unis), a fait l’objet de plusieurs rénovations. Pourtant, rien n’a changé dans la petite cuisine au sous-sol de cet hôtel, où le Président Hô Chi Minh a travaillé lors de son séjour dans cette ville.

"À l’hôtel Omni Parker, le Président Hô Chi Minh a travaillé en tant que serveur". Voici l’écriture inscrite sur le panneau érigé à l’entrée de l’établissement. Cet hôtel se situe dans la rue School, au sein d’une zone commerciale très animée de Boston. Ce bâtiment de sept étages possède une architecture similaire à celle des châteaux anciens d’Angleterre.

Le plafond de la petite cuisine au sous-sol de l’hôtel est masqué par de nombreux tuyaux. Des étagères de gâteaux remplissent la pièce. Au milieu se trouve une longue table en pierre sur laquelle sont disposés un grand moule et des bols de farine. Un angle de la table est cassé. "Autrefois, le Président Hô Chi Minh a utilisé cette table. Pour exprimer le respect envers le dirigeant vietnamien, les gestionnaires de l’hôtel ont décidé de la conserver", a souligné David W. Ritchie, directeur chargé des affaires commerciales de l’hôtel.

"La table est devenue, ces dernières années, un objet de curiosité pour les visiteurs vietnamiens et étrangers", a affirmé Trân Xuân Tuoi, une Vietnamienne d’origine de la province de Trà Vinh (Sud), boulangère de l’hôtel Omni Parker House. Elle est très fière de pouvoir confectionner, depuis 20 ans, le même gâteau que celui qu’Oncle Hô préparait sur cette même table. Elle a ajouté que l’histoire de l’Oncle Hô avait inspiré plusieurs médias américains et étrangers. Beaucoup de musées ont exprimé le souhait d’acheter la table, mais se sont heurtés au refus catégorique de la direction de l’hôtel. "Cette table est l’outil de travail d’un homme qui fait partie de la culture mondiale : le Président Hô Chi Minh".

Source d’inspiration pour les médias étrangers

Des dirigeants vietnamiens visitent la petite cuisine au sous-sol de l’hôtel Omni Parker House, où le Président Hô Chi Minh a travaillé.
Photo : Minh Nga/CVN

Le nom et les images du Président Hô Chi Minh, le jeune patriote, alias Van Ba, sont exaltés dans les articles encadrés et suspendus sur le mur de la salle d’expositions de l’hôtel Omni Parker House. "Durant les premières années du XXe siècle, le Président Hô Chi Minh a travaillé dans la boulangerie de l’Omni Parker House. Pendant cette période, il a également étudié à l’Institut de technologie du Massachussetts (MIT). Ces jours-là, le boulanger, qui avait une volonté ferme de progresser, marchait chaque jour des milles dans le froid de canard de Boston, pour venir au MIT situé au bord de la rivière Charles", a écrit Mary Billingsley.

Dans un autre article, Susan Wilson a expliqué : "Il est intéressant de remarquer que le célèbre révolutionnaire Hô Chi Minh du Vietnam était boulanger à l’hôtel Omni Parker House entre 1911 à 1913. Son passage tout particulier a apporté un certain prestige à cet hôtel".

L’hôtel Omni Parker House a eu l’honneur d’accueillir plusieurs écrivains et poètes américains renommés, dont Ralple Waldo Emernon. Ce bâtiment a aussi été sélectionné par des politiciens pour organiser des rencontres internationales. John F. Kennedy a également choisi cet hôtel pour installer son quartier général de campagne lors des années 1960. Le commerçant américain Malcolm Little, un pionner dans les campagnes de lutte contre le racisme, y a également séjourné. À noter qu’entre les années 1940 à 1950, Malcolm Little était également serveur à Omni Parker House.

Boston est une des plus anciennes villes des États-Unis. Elle est le berceau des campagnes révolutionnaires américaines. Lors du séjour du Président Hô Chi Minh dans cette ville, il a été le témoin presque tous les jours des manifestations d’ouvriers qui réclamaient alors de meilleures conditions de travail. À cette période-là, il a étudié l’histoire, les us et coutumes et les traditions des minorités américaines. Il a toujours souligné son respect pour la lutte pour l’indépendance du peuple américain. Dans la Déclaration d’indépendance du Vietnam du 2 septembre 1945 sur la Place de Ba Dinh, à Hanoï, le Président Hô Chi Minh a repris quelques passages de celle des États-Unis comme le droit, pour l’Homme,  de vivre libre et de rechercher le bonheur.
 
Minh Nga - Vân Anh/CVN
 


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.