28/11/2019 22:56
Chaque année, de fin octobre à fin novembre (la période propice se situe entre le 2 et le 17 novembre), les tournesols mexicains du Parc national de Ba Vi (Hanoï) fleurissent les environs, attirant des milliers de voyageurs.
>>Il est temps d’aller admirer les fleurs au Nord-Ouest
>>Rendez-vous ce weekend à Môc Châu !

Le Parc national de Ba Vi (Hanoï) s’occupe bien des tournesols mexicains.
Photo : CTV/CVN

Dès l'entrée du parc à une altitude de 1.100 mètres, les tournesols mexicains s'épanouissent le long du chemin. La zone la plus concentrée se situe à 400 mètres d'altitude avec une forêt allant jusqu’à 10 hectares de large. À la floraison, la forêt se teinte de jaune vif, en contraste avec le vert des arbres. Un spectacle saisissant à admirer sur les flancs des montagnes.  

"Dans les années 30, les Français ont planté des tournesols mexicains et des arbres dans tout le Parc", partage Dô Huu Thê, directeur du Parc national de Ba Vi. Cependant, les fleurs ont toujours été considérées comme des fleurs sauvages et sont souvent coupés pour protéger la forêt. En 2014, quand les visiteurs ont découvert la beauté des fleurs et de la forêt, ils sont venus pour admirer les tournesols mexicains. Face au nombre croissant de visiteurs, cette forêt est devenue une destination touristique. Depuis, le Parc gère et entretient cette zone afin de satisfaire les voyageurs.

Actuellement, le Parc national s’occupe bien de ses tournesols. Le personnel soigne, fertilise, coupe les branches sèches et les mauvaises herbes. D'autres zones de fleurs sont également gérées et protégées afin que leur développement se déroule dans les meilleures conditions.

Bien que la floraison ne soit pas encore arrivée, beaucoup de touristes ont afflué dans l’espoir de pouvoir les photographier. Le week-end dernier, le Parc national de Ba Vi a accueilli 7.000 visiteurs par jour. Au moment de leur floraison, le nombre peut grimper de 12.000 à 15.000 visiteurs par week-end.

Afin de satisfaire les visiteurs pendant cette saison, le Parc national mobilise près de 100% de sa main-d'œuvre, répartie dans plusieurs zones afin de pouvoir guider la clientèle et protéger l'écosystème. Le Parc a installé un sentier balisé pour éviter que les gens n’abîment les fleurs. Ce dernier coopère également avec les forces de police pour assurer la sécurité et fluidifier l’affluence ; en parallèle, intervenir en cas de problèmes.

Selon Dô Huu Thê, le problème majeur est la dégradation des fleurs par les touristes et la mauvaise gestion du parc face aux déchets. Ainsi l’objectif le plus important est de préserver et de maintenir l'écosystème du Parc.

Doàn Quynh Linh-Huyên Trang/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.