23/06/2022 16:33
Commandé par Booking.com, l’indice de confiance des voyageurs, publié mercredi 22 juin, montre que le Vietnam est devenu le 2e pays le plus confiant dans la région Asie-Pacifique, avec 85% des touristes locaux déclarant avoir l’intention de voyager dans les 12 prochains mois.
>>Dix raisons de visiter le Vietnam selon le journal NZ Herald
>>Vietnam - R. de Corée : travail commun pour promouvoir le tourisme MICE
>>Promouvoir un tourisme responsable et la conservation de la faune

Festival de musique et de gastronomie de la plage d'An Bàng 2022.
Photo : NDEL/CVN

La 1re place de l’indice est allée à l’Inde avec 86%, tandis que la 3e position a été attribuée à la Chine avec 79%.

Booking.com a interrogé 11.000 voyageurs de 11 pays et territoires d’Asie et d’Océanie entre avril et mai.

Cela indique que parmi les voyageurs d’Asie-Pacifique, ceux du Vietnam sont les voyageurs les plus disposés à accepter ou à ignorer les principaux facteurs de dissuasion pour partir en vacances. Cela inclut les perturbations et les frais de voyage, ainsi que la confiance dans leur pays d’origine pour recevoir les voyageurs entrants.

Cela signifie également le grand potentiel qui existe pour le tourisme intérieur à l’avenir.

Selon les sondages, 62% des voyageurs vietnamiens prévoient d’effectuer entre un et deux voyages cette année. Dans l’ensemble, 45% des répondants ont déclaré qu’ils prévoyaient de faire des voyages régionaux de trois à huit heures vers des destinations de vacances populaires plus proches de chez eux, par opposition à des voyages plus courts de moins de trois heures ou des vols long-courriers de plus de huit heures.

Plus particulièrement, 82% des répondants vietnamiens sont à l’aise avec le fait que le pays ouvre à nouveau ses frontières, tandis que 75% sont confiants quant à l’accueil des voyageurs internationaux.

En ce qui concerne leur motivation à voyager, le besoin d’une retraite de bien-être mental est apparu comme le principal facteur de motivation, 55% des consommateurs vietnamiens déclarant que c’est leur principale motivation après deux ans de confinement et un paysage de voyage en évolution rapide.

L’aspect le plus intéressant de cette recherche est que 45% des personnes interrogées souhaitent réaliser leurs plans de voyage pré-pandémique, et avec les restrictions assouplies, il est maintenant temps de partir en vacances.

De plus, 32% des personnes réserveraient un voyage pour visiter une destination spécifique qui les intéresse, tandis que 32% supplémentaires voyageraient simplement pour s’éloigner de chez elles, quelle que soit la destination.

Cependant, lorsqu’on leur a demandé quelles étaient leurs principales préoccupations et ce qui les empêcherait de réserver un voyage, le coût a été cité comme le principal facteur de dissuasion par 53% des répondants.

Selon Booking.com, la situation en constante évolution du COVID-19 continue d’inquiéter les voyageurs, suivie par la peur de devoir se soumettre à une quarantaine à 36% et la possibilité de tomber malade en voyageant à 32%.

 
Pont d'or à Dà Nang (Centre), une attraction touristique spéciale. 
Photo : VNA/CVN

Une autre préoccupation majeure pour les voyageurs vietnamiens concerne les tracas administratifs liés à la planification d’un voyage, qui a gagné en complexité avec le COVID-19, 31% des personnes déclarant qu’il s’agit d’un obstacle important pour eux.

Cependant, Booking.com a noté que lorsqu’on leur avait demandé si les perturbations faisaient désormais partie des voyages, près de la moitié des répondants vietnamiens ont répondu oui, ce qui signifie que les gens commencent à adopter ces changements essentiels pour voyager.

Les voyages durables sont importants

Selon le rapport sur les voyages durables 2022 de Booking.com, 81% des voyageurs mondiaux au total ont affirmé que les voyages durables sont importants pour eux, 50% déclarant que les nouvelles récentes concernant le changement climatique les ont incités à faire des choix de voyage plus durables.

Dans la région Asie-Pacifique, le Vietnam s’est une fois de plus classé au deuxième rang de l’indice en termes d’intention de voyager de manière durable, avec 83% des personnes interrogées s’accordant sur l’importance de prendre des décisions de voyage durables. Parmi les voyageurs vietnamiens, 73% sont prêts à payer plus pendant leurs vacances pour la durabilité, tandis que 70% conviennent qu’ils accepteraient moins d’options, tant qu’elles sont durables.

Le rapport a également révélé que les voyageurs vietnamiens seront beaucoup plus attentifs à leurs impacts environnementaux et sociaux lors de leurs prochains voyages.

Environ 71% des répondants insistent sur la nécessité de manger des aliments locaux dans leur logement, tandis que 65% souhaitent participer aux visites et activités organisées par les locaux.

Alors que le pays évolue lentement vers une vie endémique avec le COVID-19, les Vietnamiens semblent déterminés à rattraper le temps perdu et sont prêts à faire leur part pour prendre soin des lieux qu’ils visitent - avec quelques considérations à garder à l’esprit, a évalué le site Web.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Cù Lao Xanh, une perle verte entre le ciel et la mer Le district insulaire de Nhon Châu, aussi connu sous le nom de Cù Lao Xanh, possède non seulement une position stratégique sur le plan de la sécurité et de la défense de la souveraineté maritime et insulaire du pays, mais est également une destination touristique attrayante de la province de Binh Dinh (Centre).