10/06/2017 08:02
La demande en personnel du secteur des technologies informatiques n’a jamais été aussi forte. Les raisons ? Forte progression des chiffres d’affaires, arrivée de nombreuses entreprises étrangères et implantation à l’étranger pour celles du Vietnam.
>>Développement des ressources humaines pour les technologies informatiques

Au vu de l’essor des technologies de l’informatique au Vietnam, la formation du personnel s’impose comme un impératif absolu. Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Selon un sondage mené par le cabinet de recrutement Vietnamworks auprès de 2.400 candidats et de 70 recruteurs dans les technologies de l’information (IT), la demande de ressources humaines est actuellement la plus forte à avoir jamais été enregistrée : si en 2013, plus de 6.700 offres d’emploi ont été lancées sur le marché, en 2016, c’était plus du double.

Hoàng Nam Tiên, président de la société FPT Software du groupe FPT, confirme que son entreprise a besoin actuellement d’embaucher 20.000 ingénieurs système intermédiaires, programmeurs, testeurs, etc., pour la période 2017-2020.

On comprend mieux ces besoins en sachant que ce groupe, qui a créé il y a dix ans une filiale au Japon devenue la plus grande société étrangère du secteur avec 760 employés, envisage de porter sa masse salariale à 3.000 personnes cette année même. Certaines sociétés ont emporté des marchés de logiciel de partenaires étrangers, même au Myanmar ou au Bangladesh où leurs concurrentes chinoises et indiennes dominent.

Au-delà du développement des entreprises vietnamiennes, l’arrivée de concurrents étrangers, et non des moindres, tels LG, Samsung et Intel, contribue à l’épanouissement des technologies de l’informatique (IT) au Vietnam.

La formation au premier plan

En termes de rémunération mensuelle, un programmeur gagne de 1.300 à 2.000 dollars. Toujours selon Vietnamworks, le marché de l’emploi dans ce secteur connaît une rude concurrence, de sorte que les politiques salariales et les avantages sociaux sont un facteur clé pour attirer et retenir du personnel. La plupart des sociétés d’IT cherchent à encourager leurs salariés et à exploiter leurs talents en les équipant de matériel moderne, ce qui leur permet de pratiquer des horaires plus flexibles, mais aussi avec des politiques de primes diverses et le bénéfice d’un régime social attrayant, notamment en matière de santé. Certains groupes étrangers au Vietnam offrent des privilèges exceptionnels, comme l’envoi en formation de perfectionnement à l’étranger, un 13e et même un 14e mois, l’attribution d’actions et la diminution maximale des heures de travail supplémentaires.

Plus de 16.000 offres d’emploi dans les TI seront lancées chaque année à partir de 2025. Photo : TT/CVN

Selon les prévisions, la demande du personnel continuera d’augmenter. «Environ 16.200 offres d’emploi dans les TI seront lancées chaque année à partir de 2025, ce qui représente 35% des offres tous secteurs confondus», a déclaré Trân Anh Tuân, directeur adjoint du Centre de prévisions des besoins en ressources humaines et d’information sur le marché du travail de Hô Chi Minh-Ville. Avant d’ajouter que le secteur des TI bénéficie de bonnes conditions de développement en cette conjoncture d’intégration internationale de l’économie vietnamienne, certains segments restant à apparaître où à se développer, comme la sécurité informatique, la programmation d’applications mobiles, de jeux vidéos en trois dimensions (3D) ou non, les effets visuels et les dessins animés en 3D.

Au regard de la croissance du secteur des TI, les entreprises s’attachent à former du personnel le plus rapidement possible. En fait, plusieurs sociétés étrangères commandent ou organisent des formations pour disposer de personnel qualifié selon leurs exigences. Certains programmes de perfectionnement du niveau du personnel sont lancés par de grandes groupes internationaux, tel Samsung qui vient de présenter son projet Samsung Talent Program 2017 de 8,5 milliards de dôngs, ou le groupe chinois Huawei, qui a annoncé récemment consacrer 2 millions de dollars au soutien de la formation professionnelle et au développement des ressources humaines.

Selon les experts, il est indéniable que le Vietnam n’a pas encore rattrapé les autres pays dans certaines spécialités. Cependant, les ingénieurs vietnamiens sont aussi forts que leurs homologues étrangers dans la maîtrise de techniques de pointe comme l’informatique en cloud, le big data, l’intelligence artificielle, l’Internet des choses. Néanmoins, la formation et l’amélioration des qualifications du personnel sont urgentes.


Le chiffre d’affaires des TI est estimé
à 41 milliards de dollars en 2016

 
Selon le rapport bilan des chiffres d’affaires de l’année 2016 établi par le ministère de l’Information et des Communications, le secteur a réalisé 41,3 milliards de dollars pour une croissance de 10%. La masse salariale du secteur est de 600.000 personnes, dont une moitié dans l’industrie du matériel informatique et de l’électronique, le reste, dans le logiciel et le numérique.
 


Des projets de TI remarquables
au début de 2017

La compagnie de systèmes d’information FPT (FPT IS) a mis en service le 23 mars un système intégré de gestion des taxes sur la valeur ajoutée (IVAS) du Conseil national chargé des recettes fiscales du Bangladesh. Cet outil permet au gouvernement bangladais de gérer les taxes de plus de 500.000 particuliers et services soumis à la TVA. Cette opération a rapporté 33 millions de dollars à FPT IS. En janvier 2017, le Groupe des télécommunications de l’armée (Viettel) et ses partenaires ont été autorisés par le ministère des Transports et des Communications du Myanmar à fournir des services de télécommunications pour 15 ans, pour un coût de 2 milliards de dollars.

Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.