13/09/2018 16:01
Le 12 septembre, le groupe Cisco a rendu public un rapport d’étude intitulé "Technologies et futur de l’emploi au sein de l’ASEAN" concernant les effets de l’intelligence artificielle sur le marché d’emploi de certains pays de l’ASEAN.
>>Conférence de presse consacrée au Forum économique mondial sur l'ASEAN
>>Le Vietnam fin prêt pour le WEF ASEAN 2018

Naveen Menon, président de Cisco chargé de l’Asie du Sud-Est.
Photo: Lâm Khanh/VNA/CVN

Selon ce rapport, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam seront grandement affectés dans dix ans. Concrètement, 500.000 empois à Singapour, 9,5 millions en Indonésie, 1,2 million en Malaisie, 4,5 millions aux Philippines, 4,9 millions en Thaïlande et 7,5 millions au Vietnam seront affectés. Certains domaines demandent un nombre croissant de travailleurs: vente au détail et vente en gros, 1,8 million; production, 0,9 million; construction, 0,9 million et moyen de transport, 0,7 million.

Environ 6,6 des 28 millions de travailleurs doivent être réformés avec l’enrichissement des connaissances dans les domaines comme le règlement des questions, des défis…

Alors, selon Naveen Menon, président de Cisco chargé de l’Asie du Sud-Est, les pays doivent élaborer un programme d’éducation s’orientant vers la formation des savoir-faire. Le gouvernement, les entreprises, les établissements éducatifs doivent coopérer lors du processus.

À propos du Vietnam, Luong Thuy, directrice de Cisco Vietnam a estimé que le pays devait, comme les autres pays, renforcer la formation de savoir-faire.

À présent, le Vietnam est une destination attrayante pour les investisseurs étrangers grâce à une main-d’œuvre de bon marché. Cependant, les travailleurs manquent beaucoup de savoir-faire, notamment à l’ère numérique.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.