15/11/2020 09:00
Belles et talentueuses, Nguyên Thao My, Hanako Kawasaki et Doàn Xuân Khuê Minh seront les piliers de la sélection nationale féminine de golf en compétition aux 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) prévus en 2021 au Vietnam.
>>Quand le golf devient accessible
>>Le Vietnam au Championnat du monde des golfeurs amateurs
>>Nguyên Thao My, espoir du golf vietnamien

Thao My a hérité d’un don pour devenir une excellente golfeuse.
Photo : CTV/CVN

Née en 1998, Nguyên Thao My est issue d’une famille de sportifs. Son père, Nguyên Huy Tiên, est actuellement le chef adjoint de la section golf du Centre d’entraînement et de compétition d’éducation physique et sportive de Hanoï.

Quand elle était petite, Thao My s’est tout d’abord essayée au tennis. À l’âge de 12 ans, elle s’est tournée vers le golf après que son père ait été nommé responsable du golf de Hanoï en 2010.

Du talent à revendre

Voyant que Thao My avait du talent et pourrait devenir une golfeuse prometteuse, son père a décidé d’engager l’expert américain Robert Bicknell, le premier coach de la sélection nationale de golf du Vietnam, pour entraîner sa fille.

Robert Bicknell a immé-diatement vu en elle une future star du golf vietnamien, dotée de capacités requises : taille, style de jeu, compétences et personnalité. Après seulement un an, il a estimé que le niveau de Thao My était égal à celui de sportifs ayant trois ou quatre ans d’expérience. Elle pourrait même faire la différence lors de tournois officiels.

Et le pronostic de l’expert américain est enfin devenu réalité. En 2014, Thao My a fait forte impression au Tournoi national de golf junior open U18, en remportant le titre à l’âge de 16 ans. Elle a aussi été sacrée "golfeuse utilisant le moins de coups". Le premier jour, il ne lui en a fallu que 74 pour terminer le parcours, et 75 le deuxième. Une performance supérieure à celle des hommes de la catégorie U21. Cette victoire lui a permis de représenter le Vietnam aux 17es Jeux sportifs d’Asie (ASIAD 17) disputés la même année en République de Corée, où elle était la plus jeune sportive de la délégation nationale.

Sa performance ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle est montée sur la plus haute marche du podium lors des Championnats nationaux de 2014, 2015 et 2019. Elle a également remporté à trois reprises consécutives le Tournoi national de golf junior open en 2014, 2015 et 2016. Membre de l’équipe nationale participant aux SEA Games 28 et 29, elle a déjà fait partie du Top 300 des meilleurs golfeurs amateurs du monde.

Lorsqu’elle faisait ses études universitaires aux États-Unis, en plus de briller en classe, Thao My était aussi une sportive accomplie de l’Université de la Caroline du Nord à Wilmington (UNCW). Elle y a obtenu en octobre dernier son diplôme universitaire et est retournée au Vietnam afin de poursuivre sa passion pour le golf. Elle donne également des cours gratuits aux enfants amoureux de cette discipline pour la promouvoir dans le pays.

Selon les prévisions, Thao My participera au Championnat de golf de Tiên Phong 2020 qui a pour objectif de collecter de l’argent pour le Fonds d’assistance aux jeunes talents du Vietnam. Les organisateurs estiment que sa présence sera une source d’inspiration pour les jeunes golfeurs.

À bon chat, bon rat 

Hanako Kawasaki, grande adversaire de Thao My. Photo : ST/CVN
De mère vietnamienne et de père japonais, Hanako Kawasaki est née le 14 décembre 1999. Son talent a été découvert en 2012 lors d’une partie de golf en famille. Ses parents ont alors engagé des experts étrangers pour l’entraîner. Grâce à leurs expériences et à son bon comportement à l’entraînement, Hanako a progressé à vitesse grand V. Membre de la sélection nationale aux SEA Games 29, elle était considérée comme l’adversaire la plus redoutable de Thao My lors des tournois nationaux, avec sept titres de championne.

Pour l’heure, Hanako poursuit ses études à l’Université de Boston, l’une des meilleures des États-Unis. Ses aptitudes innées lui valent d’être souvent appelée dans l’équipe de golf de cet établissement, remportant trois titres de championne, dont l’apogée était celui en individuel au Championnat de golf féminin Patriot League 2019 (2019 Patriot League Women’s Golf Championship).

Malgré sa grande passion pour le golf, Hanako Kawasaki partage qu’elle ne deviendra pas une sportive professionnelle. Pour le moment, elle se concentre sur ses études à l’université.

La "perle" du golf vietnamien

Khuê Minh est promise à un bel avenir.
Photo : CTV/CVN

Née en 2003, Doàn Xuân Khuê Minh est surnommée la "perle" du golf vietnamien. Elle a confirmé tout le bien qu’on pensait d’elle en remportant le Championnat national 2017. Elle n’avait alors que 14 ans, devenant ainsi la plus jeune championne dans l’histoire du tournoi. La même année, elle était la plus jeune sportive de la délégation vietnamienne ayant pris part aux SEA Games 29, disputés à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Comme Thao My et Hanako Kawasaki, Khuê Minh a commencé le golf assez tôt, à l’âge de 10 ans, dans le but de s’entraîner à la concentration. Bien qu’elle soit encore jeune, Khuê Minh sait garder la tête froide au moment décisif. Actuellement, elle suit ses études secondaires en Australie et a l’ambition d’obtenir une bourse de la part d’une université américaine. Elle espère aussi pouvoir évoluer sous les couleurs de l’équipe de golf du Vietnam.

"Le mouvement du golf féminin au Vietnam se développe nettement depuis dix ans. Actuellement, environ 20% des golfeurs sont des femmes. Nguyên Thao My, Hanako Kawasaki et Doàn Xuân Khuê Minh font partie de la jeune génération à très haut potentiel du pays. Elles seront les grands espoirs du Vietnam lors des prochaines compétitions internationales", estime Vu Nguyên, secrétaire général adjoint de l’Association de golf du Vietnam.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.