20/05/2021 20:00
Le Dr Kidong Park, représentant en chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam, a estimé que dans le contexte où l'épidémie de COVID-19 au Vietnam évoluait rapidement et de manière compliquée, les prochaines semaines seraient une période très importante pour le gouvernement vietnamien pour enrayer les foyers.

Lors d’une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information, Kidong Park a déclaré que son organisation suivait de près la situation épidémique au Vietnam, qui s'est propagée très rapidement dans des provinces, notamment des zones industrielles, avec l'apparition de deux variantes inquiétantes (B.1.1.7 et B.1.617.2), les difficultés dans l'investigation et la recherche des contacts avec des cas d’infection.

Le Dr Kidong Park, représentant en chef de l'Organisation mondiale de la santé au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Cependant, témoignant de ce que le Vietnam fait dans les efforts de contrôler l’épidémie, Kidong Park s’est déclaré convaincu que la situation serait sous contrôle.

En ce qui concerne le soutien de l'OMS au Vietnam, Kidong Park a indiqué que l'OMS avait fourni des conseils techniques pour élaborer des directives et des stratégies nationales. L'OMS a également fourni des matériels pour les tests, notamment des kits d'échantillonnage et des produits biologiques pour les tests RT-PCR. L'OMS s'est engagée à continuer son soutien au Vietnam.

À propos de la question s'il faut demander aux personnes placées en quarantaine de prélever leurs propres échantillons pour les tests afin de réduire la charge pour les agents de santé,  Kidong Park a souligné que la prise des échantillons devait être manipulés avec soin par des techniciens qualifiés qui suivaient strictement les directives de prévention et de contrôle des infections.

Le représentant de l'OMS a, en outre, annoncé qu'un fabricant de vaccins au Vietnam avait exprimé son souhait de devenir un centre de transfert de technologie de vaccin COVID-19 basé sur la technologie de l'ARN messager. L’OMS est en train d’examiner la demande.

Si le Vietnam est choisi pour devenir un centre de transfert de technologie de vaccin COVID-19 basé sur la technologie de l'ARN messager, cela contribuera à la production de vaccins au Vietnam ainsi que dans la région, a-t-il conclu.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.