15/06/2019 07:53
Le monde sportif vietnamien est en phase de préparation pour arriver aux Philippines au mieux de sa forme. L’objectif: finir dans le Top 3 aux Jeux d’Asie du Sud-Est et obtenir des qualifications pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.
>>Nguyên Thi Thanh Phuc espère décrocher la médaille d’or aux SEA Games 30
>>SEA Games 30: le Vietnam mise sur la nageuse Anh Viên

L’athlète Quach Thi Lan (centre), espoir du pays lors des SEA Games 30.
Photo: CTV/CVN

Pour les 30es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 30) organisés fin 2019 aux Philippines, le secteur du sport vietnamien encourage et mobilise toutes ses ressources afin de renforcer les performances dans les disciplines dites "cibles", bénéficiant de la politique d’investissement de pointe appliquée par les instances sportives nationales. Le but est d’aider le pays à se hisser dans le Top 3 du classement par nations.

Des performances à atteindre

Ces dernières années, le Vietnam a réalisé des progrès notables dans quelques disciplines olympiques telles que l’athlétisme, l’haltérophilie et le rowing. Aux 18es Jeux asiatiques (ASIAD 18) disputés en 2018 en Indonésie, la sauteuse en longueur Bùi Thi Thu Thao a remporté une médaille d’or historique pour le pays. Mieux encore, pour la première fois, le Vietnam y a remporté l’or en rowing et l’argent en natation. De bons augures pour les SEA Games 30.

Outre la mission de décrocher le plus grand nombre possible de médailles afin de s’affirmer sur la scène internationale, les meilleurs sportifs du Vietnam,  de la Thaïlande, de la Malaisie, de l’Indonésie, de Singapour... ont l’ambition d’y obtenir leur qualification officielle à la plus prestigieuse des compétitions sportives: les Jeux olympiques de Tokyo 2020. La concurrence sera donc rude, notamment en athlétisme, en natation, au tir sportif et en rowing. Car d’autres nations d’Asie du Sud-Est ont aussi des atouts à faire valoir.

La nageuse Nguyên Thi Anh Viên aux SEA Games 29 organisés en 2017 en Malaisie.
Photo: CTV/CVN

Aux SEA Games 28 tenus en 2015 à Singapour, Nguyên Thi Huyên était la seule athlète vietnamienne à réussir les minima olympiques sur 400 m (52 sec 00’) et 400 m haies dames (56 sec 20’). Les responsables de la discipline souhaitent voir davantage de sportifs courir sous les minima olympiques à l’édition 2019 de ces jeux.

Comme sa performance dépasse ces minima, Quach Thi Lan demeure actuellement le plus grand espoir vietnamien. Aux ASIAD 18, elle a remporté une médaille d’argent en 400 m haies féminin grâce à un chrono 55 sec 30’. Un talent qui nous renvoie immédiatement à sa coéquipière Nguyên Thi Huyên, s’étant illustrée il y a quatre ans aux SEA Games 28.

L’haltérophilie est aussi une discipline dans laquelle les meilleurs éléments du pays ont une chance d’obtenir leur billet au JO de Tokyo 2020. Vuong Thi Huyên fait partie des sportives les plus prometteuses. En effet, elle a décroché en avril dernier trois médailles d’or chez les femmes moins de 45 kg, lors des Championnats d’Asie d’haltérophilie 2019 à Ningbo, province chinoise du Zhejiang. En 2016, elle s’est qualifiée au JO de Rio de Janeiro au Brésil après avoir brillé au Championnat d’Asie en 2015 et remporté l’argent aux Championnats du monde la même année.

Record du nombre de disciplines

Selon Trân Duc Phân, chef adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports, les SEA Games 30 devront servir de tremplin en vue des JO de Tokyo 2020. "Nous avons élaboré un plan précis pour que nos joueurs puissent exploiter pleinement leur potentiel", souligne-t-il.

Les sportifs de haut niveau du pays comme Nguyên Huy Hoàng, Nguyên Thi Anh Viên, Hoàng Quy Phuoc, Lê Nguyên Paul (natation), Nguyên Thi Thât (cyclisme), Lê Tu Chinh, Nguyên Thi Thanh Phuc (athlétisme), Lê Thanh Tùng, Dinh Phuong Thành (gymnastique artistique) et Thanh Kim Tuân (haltérophilie) ont participé depuis janvier 2019 à des compétitions nationales et internationales pour emmagasiner de l’expérience et progresser. Beaucoup d’entre eux ont été envoyés à l’étranger pour des stages d’entraînement dans des structures conçues pour le haut niveau. Nul doute qu’ils pourront ainsi briller aux SEA Games 30 dont le calendrier des compétitions a été dévoilé. L’édition 2019 a établi un record pour le nombre de disciplines inscrites: 56, divisées en 523 épreuves.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).