16/11/2020 23:31
Dans la province de Thanh Hoa, au Centre du Vietnam, le carex sauvage qui recouvre la région donne un sérieux coup de pouce à l'économie locale alors que les entrepreneurs locaux transforment la plante herbacée en magnifiques sacs à main.
>>Transformer des déchets en produits utiles, le pari d’une femme
>>Un projet pour le traitement des déchets à Hanoï

Trân Van Hung (centre) présente ses sacs à main écologiques en carex fabriqués dans son atelier situé dans la province de Thanh Hoa.
Photo : TT/CVN

Trân Van Hung, un jeune homme de 27 ans de la commune de Nga Truong, (district de Nga Son, province Thanh Hoa), s'est fait un nom dans la communauté locale grâce à son entreprise, Co May, qui fait une utilisation créative des plantes de carex qui poussent de manière sauvage dans toute la province.

Les plants de carex de Thanh Hoa, autrefois utilisés uniquement pour le tissage de tapis et de nattes, sont désormais réutilisés pour créer des sacs durables et charmants grâce à l’ingéniosité de Hung. Son entreprise emploie également d’autres matériaux tels que le rotin et le bambou pour parvenir à réaliser ses produits.

Un projet social et écologique

Bien que Hung ait passé quelques années à sauter d’emploi en emploi après avoir obtenu son diplôme universitaire, son amour de l'artisanat l'a ramené dans sa ville natale il y a environ deux ans pour créer sa petite entreprise et contribuer au développement local.

''Nous avons dû construire un atelier, former notre personnel, créer des designs adaptés aux goûts des jeunes clients et développer divers marchés'', explique Hung. ''Lorsque nous avons commencé, nous avons souffert d'un manque de capital et d'expérience. C'était vraiment une époque difficile".

Les employés de l'entreprise de Hung sont tous des jeunes locaux ayant une passion pour la création d'articles faits à la main. Ils fabriquent des produits de toutes formes et tailles, allant de sacs de la taille d’un ordinateur portable aux petits porte-bijoux.

Grâce à un revenu annuel de près de 200 millions de dôngs, le jeune entrepreneur est capable de fournir des emplois à de nombreux jeunes de la région avec un salaire mensuel de 4 millions de dôngs pour produire des biens respectueux de l’environnement.

Des rêves à portée de sac à main

Chaque sac peut être acheté en ligne, tant au Vietnam qu'à l'étranger, pour des prix allant de 800.000 dôngs (35 USD) à 3 millions de dôngs  (129 USD) chacun.
Outre les produits de carex, Co May commercialise des produits fabriqués à partir de tous les matériaux naturels, y compris le cuir, les crustacés, le gravier, les fleurs et l'herbe.

L'entreprise permet également aux clients de choisir des inscriptions personnalisées sur les accessoires. Malgré son succès actuel, développer l’entreprise n’a pas été une tâche facile.

''Nous portons une attention particulière à chaque point, motif et élément complémentaire. Tous les employés et moi travaillons pour s'assurer que chaque client est satisfait'', partage une jeune travailleuse.

Au cours des deux années écoulées depuis la création de Co May, des dizaines de clients ont envoyé à Hung des photos de ses sacs lors de leurs voyages dans d'autres pays. Il ne pouvait pas se sentir plus honoré en voyant ses produits voyager avec leurs propriétaires à l’étranger. ''Lorsque vous êtes amoureux de votre travail, un tout nouveau monde s'ouvre'', dit-il.

Les prochaines étapes de Hung avec Co May consistent à travailler avec des marques de mode locales et des détaillants d'autres pays pour élargir son marché et fournir plus d'emplois aux jeunes locaux. Son projet, ''Sacs à main fabriqués à partir d'une fusion de matériaux traditionnels et de cuir moderne'', a récemment remporté le premier prix d'un concours provincial pour les initiatives de jeunes entreprises locales. Il a également reçu un certificat de mérite du président du Comité populaire de la province de Thanh Hoa.

Selon Duong Thi Thoa, secrétaire de la section de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du district de Nga Son, la société de Hung est l’un des plus de 100 modèles d’affaires à succès lancés par la jeunesse locale. Outre son rôle d'entrepreneur, Hung est également actif dans le service communautaire du district ainsi que dans le travail caritatif.

La section de l’Union de la jeunesse communiste de Hô Chi Minh du district de Nga Son prévoit d’aider Hung à accéder aux prêts bancaires de l’État pour développer davantage ses installations et créer plus d’emplois pour les jeunes.

Diêu Thuy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.