04/10/2017 17:56
Mises en place depuis quelques années, les rues piétonnes attirent non seulement les Hanoïens mais aussi les étrangers et apportentune nouvelle beauté à la capitale millénaire. Elles sont considérées comme l’espace miniature de l’ancien Vietnam au cœur de la ville animée.

Un coin des rues piétonnes.

Les rues piétonnes comprennent la région autour du lac de l’Épée Restituée et ses alentours, y compris des rues du Vieux quartier telles que Hàng Khay, Hàng Dâu, Hàng Bài, Bao Khanh... Cette destination est ouverte trois jours du week-end, de 19h du vendredi à 24h du dimanche chaque semaine.

Les enfants et leurs parents s’amusent joyeusement.

Situées au centre – ville animé, les rues piétonnespréservent encore une déconnexion du tumulte de la vie urbaine et deviennent une destination familière du week-end des habitants et des visiteurs car elles offrent une tranquillité sans bruits des véhicules. Les routes encombrées de voitures sont maintenant consacrées au promenade. Les enfants s’amusent dans les rues, les personnes âgées font du jogging, les couples tiennent les mains dans la randonnée pédestre, les parents et leurs enfants se baladent ensemble. Hanoï suppose à la population un endroit pour se détendre le week-end avec plénitude. Grâce aux rues pionnières, une nouvelle beauté culturelle est formée dans la capitale, "la culture de la marche".


Une petite fille est satisfaite du jeu.

De plus, les rues piétonnes sont une scène du mariage entre la modernité et la tradition. En marchant dans ces rues, on peut profiter des spectacles culturels magnifiques. Les spectacles de chansons folkloriques, de «chèo», de cirque, de danse moderne, de musique contemporaine. En particulier, on peut voir ces performances absolument gratuites. Il existe aussi une scène publique pour les amateurs. Les passionnés pour le chant et la danse peuvent librement aller sur scène pour partager leurs émotions. Pendant la promenade dans la zone pionnière, on a la chance de rencontrer des artistes, des sculpteurs, des photographes qui font la ville plus colorée.

Un artiste de portrait se passionne pour son travail.

Les rues piétonnes ramènent également les promeneurs à leur enfance avec des jeux folkloriques tels que le «ô ăn quan» (jeu du casier mandarin), le «nhảy dây» (jeu de la corde), le «kéo co» (le tirage à la corde), le «đá cầu» (jeu du volant) etc. Ces jeux sont presque perdus dans la vie quotidienne. De nos jours, les enfants se détendent souvent avec des moyens de technologie moderne : les jeux vidéo, la télévision ou l’Internet. Ils ne connaissent pas les jeux folkloriques qui existaient dans l’enfance de leurs parents. Par conséquent, les rues pionnières leur offrent un espace de divertissement sain et extrêmement utile en leur procurant l'occasion de pénétrer dans les attractions de leurs parents et de découvrir la beauté culturelle du pays dans le passé.

Le jeu «ô ăn quan».

Bien que les rues piétonnes soient entourées de bâtiments de grande hauteur, de restaurants modernes et luxueux, le centre des rues piétonnes est le lac Hoàn Kiêm, symbole de Hanoï, où la génie de Tortue habitait selon la légende. C’est également une raison pour laquelle les rues piétonnes sont non seulement modernes, mais aussi anciennes.

Les rues piétonnes, espace miniature de la campagne vietnamienne au cœur de la capitale animée, a rendu compte à la vie des gens d'une nouvelle couleur, d'une couleur distincte.

Phùng Thi Lan Anh/CVN

Est-ce votre article préféré ?
Oui
Non

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.