05/11/2021 23:05
Lors du forum "Impulsion économique du Vietnam" qui s’est tenu virtuellement vendredi 5 novembre, l’économiste international senior du PNUD Jonathan Pincus a présenté des analyses sur le développement de l' économie vietnamienne.
>>Les localités accompagnent les entreprises dans la recherche de ressources humaines
>>L'économie coopérative doit être associée aux forces locales
>>Produits agricoles : exportation excédentaire de 3,19 mds d'USD en 10 mois

L’économiste international senior du PNUD Jonathan Pincus.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam doit systématiquement investir une plus grande part du revenu national s’il veut atteindre les objectifs fixés dans la stratégie de développement décennale visant à atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire supérieur d’ici 2030 et celui de pays à revenu élevé d’ici 2045, tout en relevant les défis du COVID-19, selon l’économiste international senior du PNUD Jonathan Pincus.

Lors du forum Impulsion économique du Vietnam qui s’est tenu virtuellement vendredi 5 novembre, le professeur Jonathan Pincus a souligné le rôle important du financement du développement pour la reprise post-épidémie au Vietnam, et a déclaré que la mobilisation des ressources nationales est la clé pour augmenter l’offre de financement à long terme pour l’investissement productif.

"Le gouvernement doit jouer un rôle plus actif en mobilisant des ressources et en structurant des incitations pour allonger les horizons temporels, conserver les rares devises étrangères et encourager l’investissement dans des projets socialement souhaitables", a-t-il dit.

Le Vietnam doit maintenir un taux d’investissement compris entre 35 et 40% du PIB pour réaliser les ambitions économiques du pays, a-t-il estimé, ajoutant que la reprise repose fortement sur les investissements directs étrangers (IDE), qui sont coûteux et génèrent des engagements étrangers.

Par conséquent, le rééquilibrage des investissements vers des sources nationales devrait être une priorité absolue du gouvernement pour le reste de cette décennie.

Il a recommandé au Vietnam de réformer les banques de politiques car elles sont essentielles pour que le pays maintienne un taux d’investissement très élevé, qui sera nécessaire pour se redresser de la crise du coronavirus ainsi que d’autres défis tels que les changements climatiques.

S’adressant à la presse en marge du forum, le professeur Jonathan Pincus a déclaré que le Vietnam devrait mieux performer dans le secteur public et les institutions financières, ajoutant qu’il est temps d’examiner sérieusement les politiques sociales des banques pour voir comment ces institutions peuvent être plus efficaces.

Interrogé sur l’attraction d’IDE du Vietnam, il a déclaré que le Vietnam devrait rechercher des projets qui apportent à la fois de nouvelles technologies et de nouveaux produits.

L’expert a déclaré que l’investissement dans les activités productives, en particulier dans l’exportation, est bon car l’exportation est d’une importance vitale pour le Vietnam car elle aide le pays à exploiter la demande mondiale alors que le marché intérieur reste trop petit pour stimuler l’investissement et la productivité.

En ce qui concerne les avantages du Vietnam pour la reprise post-épidémie, il a déclaré que le Vietnam est toujours considéré comme un pays à fort potentiel d’exportation, affirmant que le Vietnam est un exportateur vraiment riche en produits agricoles.

"Il y a beaucoup d’industries émergentes au Vietnam où le Vietnam est encore assez compétitif et peut développer ces marchés assez rapidement", a-t-il indiqué.

De plus, le Vietnam a "une situation macroéconomique très stable, des salaires très stables, un taux de change très stable", ce qui, selon l’économiste, contribue à renforcer la confiance des investisseurs.

L’économie nationale devrait
croître de près de 2% cette année


L’économie vietnamienne devrait se redresser rapidement au quatrième trimestre.
Photo : VNA/CVN

L’économie vietnamienne devrait se redresser rapidement au quatrième trimestre et le taux de croissance atteindrait près de 2% cette année dans les meilleures conditions, a déclaré le Dr Trân Toàn Thang du Centre national d’information et de prévision socio-économiques (NCIF) du ministère du Plan et de l’Investissement.

Au cas où l’épidémie s’aggraverait, le chiffre est projeté à 0,8%, a-t-il déclaré, ajoutant que le taux de croissance du PIB du pays est fixé à 5,8 à 6,7% en 2022 dans le scénario le plus optimiste.

Selon le Dr Trân Toàn Thang, des mesures urgentes sont nécessaires dans les mois restants de l’année ainsi que les premiers mois de 2022, en particulier celles pour contenir l’épidémie de COVID-19 et éliminer les obstacles à l’économie nationale.

D’autres experts du forum ont déclaré que, outre les mesures de contrôle de l’épidémie et d’augmentation de la couverture vaccinale, le Vietnam devrait redoubler d’efforts pour aider les entreprises et les particuliers à surmonter les difficultés à court terme.

Cependant, il convient de prêter attention au coût de la mise en œuvre des politiques et à l’efficacité des politiques, ont-ils noté.

Le Dr Vo Tri Thanh, ancien directeur adjoint de l’Institut central de gestion économique (CIEM), a suggéré que le gouvernement poursuive les programmes de réforme et de restructuration économiques.

Pendant ce temps, les entreprises doivent optimiser les opportunités présentées par les accords de libre-échange (ALE) et intensifier l’innovation, la créativité et la transformation numérique, a-t-il ajouté.

Pham Chi Lan, une économiste chevronnée au Vietnam, qui est également l’ancienne secrétaire générale et vice-présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), membre du conseil consultatif du Premier ministre, a déclaré qu’il était nécessaire d’esquisser des programmes de soutien plus rationnels aux entreprises locales.

Plus important encore, les entreprises devraient recevoir un soutien pour améliorer leur compétitivité et leur capacité de gestion afin qu’elles puissent mieux se développer à l’avenir, a-t-elle ajouté. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.