25/02/2020 11:35
Selon les experts, le développement des ressources humaines dans le tourisme est essentiel pour stimuler la durabilité de cette industrie.
>>Faire du tourisme un secteur économique clé en 2030
>>Le Vietnam compte faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030

Des touristes étrangers visitent l'ancienne ville de Hôi An dans la province centrale de Quang Nam.
Photo: VNA/CVN

Le secteur du tourisme au Vietnam a connu des progrès impressionnants. L'année dernière, le pays a dénombré 18 millions de touristes internationaux, soit une augmentation de 16% en glissement annuel, et a 85 millions de visiteurs nationaux.

Le chiffre d'affaires total a atteint plus de 720 billions de dôngs (31,1 milliards d’USD) l'année dernière, en hausse de 16% par rapport à 2018. Le nombre de visiteurs sur trois années consécutives (2016-2019) a connu une augmentation moyenne de 22% chaque année.

Le pays est classé parmi les dix destinations touristiques à la croissance la plus rapide au monde. Cependant, les experts ont averti que le secteur faisait toujours face à de nombreux défis, en particulier les impacts de l'épidémie de COVID-19 au cours des premiers mois de 2020.

Outre les mesures de prévention et de contrôle de la maladie et de restructuration progressive du marché du tourisme, le développement de ressources humaines qualifiées est nécessaire pour aider le secteur à se remettre après l'épidémie et à se développer à l'avenir.

Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, le secteur a besoin d'environ 40.000 travailleurs chaque année. Cependant, le nombre d'étudiants diplômés des écoles dans le domaine du tourisme n'était que de 15.000 dont seulement 12% ayant un diplôme universitaire.

Le directeur du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, Bùi Ta Hoàng Vu, a déclaré que les ressources humaines au service du secteur du tourisme ne répondaient pas à la demande.

Amélioration de la qualité de la formation

La ville nécessite une augmentation de 12 à 15% du nombre de travailleurs chaque année, mais l'offre ne peut pas répondre à cette demande. La ville compte plus de 60 établissements dispensant une formation touristique à trois niveaux : universités, collèges et écoles professionnelles. Cependant, ils ne pouvaient répondre qu'à 60% de la demande de recrutement.

D'autres localités comme Binh Duong, Cân Tho, Kiên Giang et Cà Mau sont confrontées au même problème. Si le manque de ressources humaines reste un casse-tête pour le secteur du tourisme, la qualité ne répond pas non plus aux exigences.

De nombreuses entreprises doivent dépenser du temps et de l'argent pour former de nouveaux travailleurs afin de répondre aux exigences de l'emploi. Nguyên Quôc Ky, directeur général de Vietravel - l'une des principales entreprises de voyage au Vietnam, a déclaré que la plupart des agences de voyage devaient recycler les travailleurs nouvellement recrutés pendant un an maximum. "C'est un énorme gaspillage", a-t-il déclaré.

Le président de l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, Trân Hung Viêt, a déclaré que la demande de développement de nombreuses localités continuait à augmenter mais que la qualité des ressources humaines restait limitée.

Le manque et la faiblesse des compétences professionnelles des ressources humaines figurent parmi les principaux problèmes. La compétence en langue étrangère des travailleurs doit également être améliorée, a-t-il déclaré.

Afin d'améliorer la qualité des ressources humaines du tourisme, de nombreux établissements de formation ont évolué vers une offre de formation en lien étroit avec les demandes.

Le directeur de l'Université Hoa Sen, Mai Hông Quy, a déclaré que la connexion des universités aux entreprises est la tendance commune à l'échelle mondiale.

Les étudiants auraient la possibilité d'acquérir de l'expérience dans les hôtels, les agences de voyage et les restaurants pour améliorer leurs compétences professionnelles.

Outre la réforme et l'amélioration de la qualité de la formation dans les écoles, les entreprises touristiques organisent également régulièrement des cours pour aider leurs employés à suivre les nouvelles tendances et la demande croissante.

Un représentant de la compagnie Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville a déclaré que plus de 1.000 guides touristiques de l'entreprise avaient souvent leurs connaissances et leurs compétences mises à jour et améliorées via des cours de formation annuels. Une formation régulière a aidé l'entreprise à développer efficacement des stratégies commerciales.

Savoir parler une ou plusieurs langues étrangères (particulièrement l’anglais) est une des qualités indispensables pour travailler dans le tourisme.
Photo : VNA/CVN

La directrice adjointe du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thi Anh Hoa, a déclaré que le Service avait accordé plus d'attention à l'amélioration des compétences professionnelles et des compétences en langues étrangères des travailleurs.

Objectif : 20,5 millions de visiteurs internationaux en 2020

En 2019, le Service a coordonné avec l'Association du tourisme de la ville pour organiser des concours pour les travailleurs du tourisme, créant des conditions leur permettant de mettre à jour, d'apprendre et d'échanger des compétences et des connaissances.

Il prévoit d'organiser des cours de formation à la gestion dans l'industrie 4.0 avec des fonds privés, selon elle. Des cours sur l'écotourisme, le tourisme communautaire et la promotion du tourisme seront également organisés, a-t-elle déclaré.

Le chef du département de la formation de l'Association du tourisme de la ville, Huynh Quôc Thang, a déclaré que le secteur du tourisme s'était renforcé au sein de la communauté internationale. Le Vietnam est devenu membre de l'Organisation mondiale du tourisme, de l'Association du tourisme Asie-Pacifique et de l'Association du tourisme de l'Asie du Sud-Est.

"L'amélioration de la qualité des ressources humaines joue un rôle important pour affirmer la position du pays sur les marchés régionaux et mondiaux", a-t-il déclaré.

Le secteur du tourisme vise  20,5 millions de visiteurs internationaux et 90 millions de  touristes nationaux en 2020, ce qui devrait rapporter plus de 830 billions de dôngs.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).