26/04/2020 11:23
L’assistance respiratoire est indispensable pour le traitement des cas de coronavirus les plus graves. Afin de pallier au manque de ventilateurs de réanimation, un Viêt kiêu résidant au Japon envisage d’aider le Vietnam à en produire 15.000.
>>Les deux premiers respirateurs de la SARL Metran livrés au Vietnam
>>Dons, production adaptée, respirateurs : l'engagement des entreprises face au COVID-19
>>COVID-19 : le groupe Van Thinh Phat fait don de 2.000 respirateurs

Trân Ngoc Phuc (gauche) est président de l’Association des Vietnamiens au Japon.
Photo : VNA/CVN

La disponibilité en respirateurs artificiels est essentielle pour sauver les malades du COVID-19 en situation de détresse respiratoire. Au Vietnam, leur production est insuffisante pour répondre aux besoins croissants.

"Nous coopérerons avec un partenaire vietnamien pour déployer certains projets, dont la fabrication de respirateurs artificiels, et partager avec lui notre brevet d’invention dans ce domaine", a fait savoir Trân Ngoc Phuc, fondateur et président du conseil d’administration de la Sarl Metran, une société japonaise spécialisée dans la technologie de ventilateur.

"Nous prévoyons de produire 15.000 unités pour le marché vietnamien, dont une première livraison de 2.000 unités", a-t-il partagé.

Deux défis à relever

Selon lui, Metran a reçu des commandes de respirateurs de nombreux pays, dont le Japon. Cependant, en raison de sa capacité de production limitée, elle travaille avec les plus grands cabinets de conseil du monde pour transférer le droit d’usage du brevet de cette machine à des partenaires qui se conforment à ses politiques. Cela contribuera à augmenter la capacité de production dans le monde entier.

De plus, cette société a mis au point une version plus simple pour répondre au besoin urgent. Cependant, cette version attend encore l’autorisation du gouvernement japonais.

Des respirateurs artificiels de la société Metran. Photo : CTV/CVN

Pour l’heure, Metran fait face à deux défis. Le premier est le manque de certains composants les plus importants du produit, tels que capteurs de débit et de pression. En effet, de nombreuses entreprises de fabrication de respirateurs dans le monde ont commandé ces composants, ce qui complique leur disponibilité.

Pour résoudre ce problème, Metran entretient des relations avec les chaînes d’approvisionnement desdits capteurs afin de trouver rapidement des fournisseurs de composants et répertorier ceux dont elle a besoin.

Un autre problème concerne les ressources humaines pour l’assemblage des appareils. "Metran possède une usine d’équipements médicaux au Vietnam. De plus, mon jeune frère dirige une entreprise de pièces automobiles de 2.500 employés dans les provinces de Binh Duong et Trà Vinh au Sud", a partagé Trân Ngoc Phuc, ajoutant que l’entreprise pourrait transformer une partie de ses chaînes de production afin de fabriquer des respirateurs artificiels.

"Je voudrais aider mon pays d’origine en donnant la priorité à la production le plus rapidement possible de 2.000 appareils respiratoires", a-t-il souligné. Si le gouvernement, le ministère de la Santé et les services compétents donnent le feu vert à l’élargissement de la production de l’usine de Metran à Binh Duong, la fabrication de ce lot se verra accélérée et ces appareils seront délivrés vers la fin du mois de mai prochain.

Ventilation oscillatoire à haute fréquence

Trân Ngoc Phu est né en 1947 dans la province de Thua Thiên-Huê (Centre). En 1968, il s’envole pour le Japon afin de poursuivre ses études à l’université Tokai à Kanagawa. Une fois diplômé, il travaille pour la société Kenko. En 1982, il invente la ventilation oscillatoire à haute fréquence (HFO), nommée Hummingbird, pour les nouveau-nés prématurés. Hummingbird a dépassé sept ouvrages de différents pays pour remporter le premier prix du concours de fabrication de ventilateurs artificiels à l’université Harvard, lancé par l’Institut américain de la santé. Cette machine fut considérée à cette époque comme le meilleur ventilateur artificiel pour les bébés.

En 1984, il fonde la société Metran dont il occupe le poste de directeur général, puis de président du conseil d’administration.

En juillet 2012, l’Empereur Akihito visite sa société. En 2016, Tu Du est le premier l’hôpital vietnamien à utiliser Hummingbird, parrainé par Metran. Ce dernier reste fidèle à son objectif d’utiliser le meilleur du savoir-faire japonais pour concevoir des produits d’une qualité irréprochable.

Axée sur la recherche et le développement, Metran a réussi à développer des produits nouveaux et uniques qui répondent aux divers besoins cliniques de clients du monde entier.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).