21/02/2018 23:54
À l’occasion du Nouvel An lunaire du Chien 2018, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a accordé au journal en ligne du Parti communiste du Vietnam une interview mettant en relief le développement des relations de coopération entre le Vietnam et la France en 2017.
>>Le vice-PM Pham Binh Minh reçoit le secrétaire d’État français Jean-Baptiste Lemoyne
>>Le XVIe Congrès de l’Association d’amitié France - Vietnam
>>L’ambassadeur de France au Vietnam reçu par Trân Thanh Mân


1. L’année 2017 est passée. Pourriez-vous partager avec nos lecteurs les temps forts des relations bilatérales entre la France et le Vietnam en 2017 pour revue ?

L’année qui s’achève a été riche en évènements dans les différents domaines de coopération où le Vietnam et la France travaillent de concert. Sur le plan du développement, et dans le domaine des transports en particulier, l’année 2017 a été marquée par la visite au Vietnam du secrétaire d’État chargé des Transports, Alain Vidalies, en janvier 2017, qui a notamment eu pour objet la signature de l’accord relatif au matériel roulant de la ligne 3 du métro à Hanoï. Évènement hautement symbolique, le Vietnam a en outre été la terre d’escale, pour la deuxième année consécutive, du BPC Mistral et de la frégate Courbet en avril dernier, témoignage de l’attachement de la France aux liens stratégiques qui unissent nos deux pays. 

Sur le plan culturel, 2017 a vu la mise en place de différents projets de nature à rapprocher nos deux pays et nos deux cultures, et ainsi contribuer à renforcer des échanges historiquement forts. La traditionnelle fête de la Francophonie, en mars dernier, a ainsi mis à l’honneur la langue française au cours des différents évènements organisés au Vietnam.

L’opération Goût de France/Good France, au même moment, a eu pour objet de célébrer la vitalité de la gastronomie française, grâce à la participation de plus de 25 restaurants à travers le Vietnam, qui ont choisi de proposer un menu d’inspiration française. Ces deux rendez-vous annuels seront de nouveau proposés aux Vietnamiens le mois prochain. La France a en outre eu la chance d’être l’invitée d’honneur de la manifestation Foodexpo.

Ainsi le mois de novembre a constitué une nouvelle occasion de déguster des produits agro-alimentaires français grâce aux semaines françaises qui ont été organisées dans les supermarchés et plusieurs évènement festifs tels que Balade en France ou encore les soirées Beaujolais nouveau.

Enfin, la France et le Vietnam sont pleinement engagés dans un objectif de respect de l’environnement et de développement durable, qui a été réaffirmé par la signature puis la ratification par les deux pays de l’Accord de Paris sur le climat. Dans la lignée de cette convention, l’Agence française de développement (AFD) au Vietnam a à cœur de soutenir les initiatives vietnamiennes qui visent à limiter l’ampleur du changement climatique et à développer la croissance verte.

L’ambassade de France au Vietnam est également entièrement tournée vers la réalisation de ces objectifs : elle a ainsi tenu en mai dernier la journée de la biodiversité, et s’est investie dans le projet ''Ambassade verte'', démarche qui a pour objectif de réduire l’empreinte environnementale de la représentation diplomatique française au Vietnam. La France a été très sensible à la participation du ministre vietnamien de l’Environnement et des Ressources naturelles au Sommet ''One Planet Summit'' organisé en décembre 2017 à Paris.

2. Parmi les secteurs de coopération, lesquels sont les plus réussis ? Quels secteurs nécessitent encore des renforcements ?

La France et le Vietnam disposent d’une longue histoire commune, une mémoire partagée qui prend corps notamment dans le domaine éducatif. La France s’impose ainsi comme la première destination européenne pour les étudiants vietnamiens, qui sont plus de 7.000 à y suivre une formation. D’une manière générale, tous les projets relatifs à la jeunesse sont fondamentaux dans le cadre de notre relation bilatérale, et l’année qui débute en sera encore l’illustration. La France veut mettre la relation franco-vietnamienne au service de la jeunesse de nos deux pays, à travers par exemple le développement de la francophonie au Vietnam ou encore de l’accroissement des échanges d’étudiants.

Dans ce domaine, un nouvel accord de coopération a été signé cette année entre l’École nationale d’administration française (ENA) et l’Académie politique Hô Chi Minh afin de renforcer les liens entre ces deux institutions d’enseignement supérieur. L’éducation demeure en effet un axe de coopération prioritaire pour nos deux pays, et nous sommes très attachés à favoriser les partenariats de cette nature.

Nous voulons également renforcer la coopération dans cinq secteurs qui constituent des domaines d’excellence française reconnue dans le monde entier : la gastronomie, la mode (nous sommes toujours heureux d’accueillir des ''fashion shows'' dans le cadre prestigieux de l’ambassade à Hanoï ou du consulat général à Hô Chi Minh-Ville), l’architecture (l’Annexe de l’Espace à Hà Dông a été inaugurée en 2018 dans les locaux de l’Université nationale d’architecture), le tourisme (le nombre de touristes vietnamiens qui se rendent en France a plus que doublé en deux ans) et les mathématiques (Ngô Bao Châu, médaille Fields en 2010, a été formé à l’École normale supérieure à Paris).

Enfin, la France veut aujourd’hui aller plus loin encore avec le Vietnam. Nous voyons le Vietnam comme un partenaire clé en Asie, avec lequel nous partageons de nombreuses positions sur la paix et la sécurité dans le monde. Nous souhaitons renforcer plus encore notre relation stratégique, notamment dans le domaine de la défense. Nous voyons aussi votre pays, et son formidable développement, comme une chance pour la France et pour l’Europe. Il faut multiplier les opportunités d’affaires pour les entreprises françaises et européennes au Vietnam et pour les entreprises vietnamiennes en Europe. C’est le sens de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE dont la France souhaite l’entrée en vigueur dans les meilleurs délais.

Bertrand Lortholary, ambassadeur de France au Vietnam lors d'une conférence de presse organisée le 25 octobre 2017 à Hanoï. Photo :  Vân Anh/CVN

3. Vous aviez mentionné dans les précédentes interviews que l’un des principaux objectifs de votre mandat est de renforcer la coopération économique entre nos deux pays. Pourriez-vous svp présenter les réalisations dans ce domaine en 2017 ?

Le commerce bilatéral franco-vietnamien a continué de croître en 2016 (6 Mds EUR, + 9,2 %) après la progression significative observée en 2015 (+ 43,3%). En 2017, sur les 11 premiers mois de l’année, on retrouve des dynamiques semblables (commerce extérieur qui progresse, de l’ordre de + 15%.

Pour illustrer nos actions en 2017, je vais prendre l’exemple d’un secteur extrêmement prometteur, qui est celui de l’agroalimentaire. Une opportunité de mettre en avant l’offre française est apparue avec l’invitation de la France comme pays invité d’honneur du salon Foodexpo Vietnam 2017 d’Hô Chi Minh- Ville.

L'ambassade de France a coordonné une opération ''Un mois en France'', qui s’est étalée sur tout le mois de novembre. Construit autour du Pavillon France du salon Foodexpo (15 au 18 novembre), le programme que nous avons mis en place a multiplié les séminaires (cultures croisées en matière de sécurité sanitaire des aliments, traçabilité des productions françaises, coopération dans le secteur de l’alimentation animale pour limiter les risques sanitaires comme les résidus ou l’antibiorésistance), les événements grands publics (soirées Balades en France, soirées Beaujolais Nouveaux), les rencontres professionnelles, ou les semaines françaises dans la grande distribution.

4. Le lancement des célébrations du 45e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam vient d'être organisé. Pourriez-vous présenter plus en détails le programme d’activités de cette année ainsi que les temps forts à retenir ?

Nous débutons une année très particulière pour les relations entre la France et le Vietnam. Nous célébrons en effet cette année le 45e anniversaire des relations bilatérales entre la France et le Vietnam, ainsi que le 5e anniversaire de l’établissement du partenariat stratégique franco-vietnamien. À la faveur de ce double anniversaire, le président de la République et le gouvernement ont choisi d’affirmer de la façon la plus solennelle leur ambition pour la relation entre la France et le Vietnam.

Nous débutons donc une année qui sera rythmée par de nombreux évènements bilatéraux, avec notamment des visites croisées, aussi bien en France qu’au Vietnam, qui se tiendront à très haut niveau politique.  Pour marquer le double anniversaire de notre relation et affirmer de façon très concrète notre ambition, la France promet trois projets majeurs au Vietnam : pour Hanoï, il s’agit du nouveau Lycée Français, qui prendra sans tarder possession de ses nouveaux locaux. Pour Hô Chi Minh-Ville, ce sera la Maison de France et le Pôle France Santé ont pour ambition de faire l’un et l’autre rayonner notre pays dans la grande métropole du Sud.

La pièce Saigon, un élémént clé du Festival d'Avignon l'année dernière.
Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE/CVN


L’année sera également particulièrement riche dans le domaine de la culture. Une quarantaine d’évènements culturels porteront ainsi le logo du 45e anniversaire, à la fois à Hanoï, à Hô Chi Minh-Ville et dans d’autres villes vietnamiennes. L’évènement le plus notable sera certainement la présentation de la pièce de théâtre Saïgon à Hô Chi Minh-Ville en septembre prochain. Saïgon, une co-production franco-vietnamienne, fut écrite par l’auteure dramaturge Carolina Guiela Nguyen alors qu’elle était artiste en résidence à la Villa Saïgon, une résidence qui appartient à l’Institut culturel français d’Hô Chi Minh-Ville. La pièce a été un élément clé du Festival d’Avignon l’année dernière.

D’autres évènements sont également prévus : un concert de rock pendant le Festival international de Huê en avril, une représentation à Hô Chi Minh-Ville de l’opéra Frédégonde composé au XIXe siècle par le compositeur Camille Saint-Saens alors qu’il résidait en Indochine, une performance de la troupe de street-art ''Be Clown'' qui fera une tournée dans plusieurs villes en avril et mai.  Enfin, mentionnons le concert de la chanteuse vietnamienne Lê Cat Trong Ly, que l’Institut français est fier de soutenir depuis le début de sa carrière. Elle sera en représentation à l’Espace de Hanoï les 3 et 4 mars prochains.

5. Que direz-vous à nos lecteurs à l’occasion de la Nouvelle Année du Chien?

Le Têt est un évènement traditionnel important au Vietnam, que j’ai déjà eu la chance de vivre l’année dernière. Le Têt est une période unique, qui annonce à la fois le début de la nouvelle année lunaire mais également l’arrivée du printemps. Tout le Vietnam se pare de merveilleuses couleurs et c’est l’occasion pour les familles et amis de se réunir et de perpétuer les traditions. En tant que Français, il est fascinant de prendre part aux célébrations qui sont organisées à cette occasion. Le Têt permet aussi à chacun de se projeter dans l’année à venir, et d’en espérer le meilleur.

Je profite d’ailleurs de l’occasion que vous me donnez de m’adresser à vos lecteurs pour leur souhaiter à tous une très bonne année lunaire 2018, Année du Chien. Qu’elle soit témoin de la réalisation de vos vœux de santé, prospérité et réussite, pour vous et ceux qui vous sont chers.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.