20/06/2020 00:08
Avec l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA), de nombreuses entreprises du Royaume-Uni chercheront des opportunités d'investir dans le pays indochinois.
>>Le Vietnam informe l'UE de sa ratification d'accords bilatéraux
>>EVFTA : Nécessité d’investir davantage dans le secteur textile
>>EVFTA : de l’assistance juridique pour les entreprises

Le conseiller commercial de Hanoi à Londres, Nguyen Canh Cuong, a souligné que les catalyseurs générés par l'EVFTA sont des conditions favorables à l'accès au marché pour les entreprises des deux pays, en particulier l'exonération des taxes sur divers produits. Pendant ce temps, l'approbation de l'accord de protection des investissements entre les deux parties (EVIPA) est toujours en suspens dans les parlements de certains pays de l'UE, mais il a créé la confiance des investisseurs européens, qui ont confiance dans les bases juridiques pour élaborer et déployer des plans d'affaires à long terme, qui n'existaient pas dans les accords précédents.

Les marchandises exportées du Vietnam vers le Royaume-Uni n'occupent que plus d'un pour cent de la part de marché dans la valeur commerciale totale d'environ 700 milliards de dollars chaque année du Royaume-Uni.
Photo : VNA/CVN

Nguyên Canh Cuong a estimé qu'avec ces deux accords, le Vietnam offre plus d'avantages que les autres pays d'Asie du Sud-Est pour renforcer la coopération commerciale avec l'UE. Le Vietnam dispose également d'un marché de près de 100 millions de consommateurs, qui attirera l'attention des commerçants européens.

L'épidémie de COVID -19 a entraîné des changements dans les tendances des consommateurs, des importations et des exportations au Royaume-Uni, notamment l'augmentation rapide du commerce électronique et des demandes d'achat de produits pour les soins de santé humaine, ainsi qu'une réduction de la dépendance à l'égard des fournisseurs chinois. Selon le diplomate, les marchandises exportées du Vietnam vers le Royaume-Uni n'occupent que plus d'un pour cent de la part de marché dans la valeur commerciale totale d'environ 700 milliards de dollars chaque année du Royaume-Uni.

Avec l'EVFTA, de nombreux produits vietnamiens auront des avantages compétitifs par rapport à d'autres pays qui n'ont pas encore signé un accord de libre-échange (ALE) avec le Royaume-Uni comme la Chine, l'Inde, la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie, les Philippines, le Myanmar et Brésil. À l'heure actuelle, les hommes d'affaires britanniques prêtent attention à l'énergie, un secteur dans lequel le Vietnam a un grand potentiel car l'offre ne correspond pas à la demande croissante. Parallèlement, le Royaume-Uni fait partie des pays dotés de technologies énergétiques avancées et d'une solidité financière efficace. Au cours de la période 2010-2018, le commerce entre les deux pays a enregistré une augmentation annuelle de 17,8%. Alors qu'au cours des quatre premiers mois de 2020, l’échange commercial bilatéral a atteint plus de 1,5 milliard de dollars, soit une baisse de 17,8%, en raison des impacts de la pandémie de COVID-19.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.