22/10/2019 13:47
La collecte du budget de l’État entre 2016 et 2020 devrait permettre d’atteindre l’objectif de 6,8 billiards de dôngs (près de 293 milliards d’USD), a annoncé lundi 21 octobre le ministère des Finances.
>>L’administration fiscale appelée à faciliter la vie des contribuables
>>Favoriser l’accès des PME au financement bancaire

Des douanières à la porte frontalière internationale de Huu Nghi, dans la province de Lang Son, traitent les procédures d’export-import.
Photo : VNA/CVN

Notant un changement positif dans la structure des recettes et des dépenses budgétaires, le ministère a indiqué que le pourcentage des recettes provenant de sources domestiques a progressé de 68% en 2011-2015 à 80,5% en 2016-2018 et à 82% en 2019. Ce taux devrait atteindre 83,6% en 2020.

Dans le même temps, la collecte des revenus de pétrole brut et d’import-export a régressé de 30% en 2011-2015 à 19% en 2016-2018 et à 17,7% cette année. Il pourrait reculer encore à 16,1% en 2020.

Concernant les dépenses, le pourcentage des dépenses budgétaires estimées consacrées à l’investissement pour le développement a augmenté et devrait atteindre 27 à 28% entre 2016 et 2020, soit un taux supérieur à l’objectif visé de 25 à 26%. Les dépenses budgétaires de l’État dédiées à l’investissement pour le développement sont estimées à 2,15 billiards de dôngs pour cette période, soit 2 billiards de plus que prévu.

La part des dépenses ordinaires a progressivement diminué, passant de 61,8% en 2018 à 61,2% en 2019 et probablement à 60,5% en 2020, alors que l’objectif est inférieur à 64%.

Les estimations des dépassements budgétaires se sont également réduites et devraient représenter 3,44% du PIB en 2020. Le taux devrait rester aux alentours de 3,6 à 3,7% pour la période 2016-2020, selon le ministère des Finances.

Le ministère a également souligné certaines améliorations dans les statistiques relatives à la dette publique et à la dette gouvernementale, prévoyant que d’ici la fin de 2020, la dette publique représentera environ 54,3% du PIB, et la dette gouvernementale 48,5%.

En outre, la dette extérieure du pays pourrait augmenter de 44,8% en 2016 à 45,5% du PIB en 2020, contre un plafond de 50%, principalement en raison de la croissance de l’encours des emprunts extérieurs empruntés et remboursés par les entreprises.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.