04/02/2020 11:39
Devant les évolutions complexes de l’épidémie d’infection respiratoire aïgue causée par le nouveau coronavirus (2019-nCoV), plusieurs provinces frontalières ont multiplié les mesures de prévention.
>>Coronavirus : Le vice-PM Vu Duc Dam inspecte les mesures de prévention
>>La 8e personne touchée par le coronavirus au Vietnam

Le 3 février, le Comité populaire de la province de Cao Bang a organisé une conférence sur les mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie d’infection respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus.
Photo : Chu Hiêu/VNA/CVN

À Cao Bang, le commandement des gardes-frontières de la province a décidé de suspendre les entrées et sorties par les frontières à partir du 3 février, à 9h00. Auparavant, le 2 février à 11h30, les postes frontaliers, dont le poste international Ta Lung, ont arrêté l’entrée de Chinois au Vietnam.

À Lang Son, cette province a organisé deux missions pour examiner les préparatifs d’accueil et de  mise en quarantaine des Vietnamiens de retour de Chine, ainsi que les mesures prises par des écoles locales pour prévenir et lutter contre l’épidémie.

Le président du Comité populaire de Lang Son, Pham Ngoc Thuong, a conduit l’une des deux missions au régiment 123, au bataillon d’infanterie 1 relevant du régiment 123, et à l’infirmerie militaire et civile 24, où les Vietnamiens de retour de Chine seront confinés.

Selon le commandement militaire de la province de Lang Son, le régiment 123 accueillera 450 personnes, le bataillon d’infanterie 1, de 420 à 450 personnes. L’infirmerie militaire et civile 24 est chargée des examens médicaux et des étapes de mise en quarantaine.

L’autre mission, conduite par le vice-président du Comité populaire provincial, Nguyên Long Hai, est allée examiner les mesures prises par des écoles dans les districts de Van Lang, Cao Loc, et dans la ville de Lang Son. Actuellement, Lang Son ne déplore aucun cas de contamination.

À Lao Cai, le Comité populaire provincial a demandé aux organisations et entreprises employant des travailleurs chinois d’arrêter l’accueil de ces employés de retour après les vacances de Nouvel An lunaire, ainsi que des travailleurs étrangers ayant voyagé dans les zones contaminées. Pour les personnes déjà rentrées dans les entreprises, le Comité populaire a demandé aux employeurs de collaborer avec les organes compétents pour les mettre en quarantaine et surveiller leur état de santé.

Le Comité populaire de Lào Cai a également demandé au Service provincial du travail, des invalides et des affaires sociales de suspendre la délivrance de permis de travail aux travailleurs étrangers en provenance des zones contaminées. Les autorités locales ont en outre ordonné  d’arrêter les fêtes et autres activités dans les sites naturels, historiques et culturels.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Hanoï développe l'industrie sans fumée Le projet du tourisme intelligent a été mis en place par le Service du tourisme de Hanoï en collaboration avec la filiale du Groupe des postes et des télécommunications du Vietnam dans la capitale, afin d'accélérer l'industrie sans fumée de la capitale.