14/07/2019 10:30
Dix ans après le lancement de la campagne “Les Vietnamiens consomment vietnamien”, le succès est au rendez-vous. De plus en plus d’habitants privilégient les marchandises nationales. Nouvelle orientation: “Les produits vietnamiens conquièrent les Vietnamiens”.
>>Les détaillants vietnamiens progressent mais devraient mieux faire
>>Renforcer la présence des produits vietnamiens sur le marché russe
>>AEON japonais va doubler ses importations de marchandises depuis le Vietnam

Lancé en 2009 par le Front de la Patrie du Vietnam, le mouvement "Les Viet-namiens consomment vietnamien" a changé les habitudes des consommateurs nationaux qui privilégient désormais les articles domestiques. Ce nouvel engouement a pour effet bénéfique d’obliger les entre-prises locales à améliorer en permanence la qualité de leurs produits. Résultats: le taux de marchandises vietnamiennes est élevé sur le marché intérieur, de 80% à plus de 90% dans les canaux de distribution modernes et d’au moins 60% chez les détaillants traditionnels.

Les produits nationaux représentent 90% des ventes dans les supermarchés. 
Photo! Trân Viêt/VNA/CVN

“La campagne a obtenu des résultats remarquables, en suscitant confiance et intérêt des consommateurs vis-à-vis des produits locaux. Nombre de ces derniers sont devenus une fierté du peuple vietnamien”, a souligné Dô Thang Hai, vice-ministre de l’Industrie et du Commerce. Selon les rapports des Services locaux de l’industrie et du commerce, certaines industries manufacturières nationales ont augmenté leur taux de localisation. Celui des matières premières pour l’industrie textile est d’environ 50%, et de 40-50% pour le secteur du cuir et de la chaussure… La technologie 4.0 est appliquée dans la production automobile, la transformation du lait et la teinture afin d’augmenter la productivité, la qualité des articles...

Ngô Minh Hai, vice-président du groupe vietnamien TH, spécialisé dans les produits laitiers, a estimé que “la campagne +Les Vietnamiens consomment vietnamien+ est une des activités notoires permettant aux entreprises de conquérir le marché intérieur et de développer leur label”. “Ces derniers temps, l’opinion des clients vis-à-vis des marchandises +made in Vietnam+ a été transformée dans le bons sens. Ils leur font de plus en plus confiance, ce qui leur permet de consolider leur position sur le marché domestique”, a expliqué Manh Tuong, habitant à Hanoï.

Dominer le marché intérieur

Saluant les efforts et les résultats du ministère de l’Industrie et du Commerce dans la mise en œuvre de la campagne, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a indiqué que les réalisations au cours de ces dix dernières années avaient contribué notamment à la stabilisation de la macro-économie, à la réduction de l’inflation et du déficit commercial. Il a demandé à ce ministère de poursuivre ses efforts, de rechercher des méthodes plus créatives, plus concrètes dans la mise en œuvre de la campagne dans les années à venir. L’objectif: stimuler la volonté et la créativité des Vietnamiens, améliorer la qualité et le prestige des marchandises nationales, dominer le marché intérieur et pénétrer de plus en plus les marchés étrangers.

Début 2018, le ministère de l’Industrie et du Commerce a lancé le programme “Identi-fication des produits vietnamiens”, visant à rendre plus efficace la campagne “Les Vietnamiens consomment viet-namien”. Ce programme a atteint les objectifs fixés, dont la promotion des biens de consommation domestiques auprès de millions de clients, a estimé le vice-ministre Dô Thang Hai. Selon lui, l’“Identification des produits vietnamiens” a favorisé la connexion entre petites et moyennes entreprises, producteurs et distributeurs, et le rehaussement du taux de localisation des articles vietnamiens. Parallèlement, le programme les a aidés dans la recherche de services bancaires et de solutions technologiques adaptés, améliorant ainsi leur compétitivité.

Le comité directeur de la campagne “Les Vietnamiens consomment vietnamien” a fixé l’objectif d’informer d’ici 2020 tous les consommateurs et entreprises du programme “Identification des produits vietnamiens”, d’en vendre dans les zones rurales, de compléter les données sur le réseau de distribution dans les 63 villes et provinces du pays. Il a exhorté le ministère de l’Industrie et du Commerce à aider les entreprises à améliorer la compétitivité de leurs marchandises et services, ainsi qu’à s’engager à protéger les intérêts des consommateurs et à créer une marque nationale pour les articles vietnamiens.

À l’heure de la profonde intégration internationale, le Vietnam est devenu un important exportateur mondial de produits électroniques, textiles et de chaussures. Cependant, il n’a toujours pas ses propres marques mondialement reconnues, en particulier dans l’industrie automobile, a reconnu le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. Il a ainsi lancé, en novembre 2018 à Hanoï, le mouvement “Les produits vietnamiens conquièrent les Vietnamiens” qui devrait, d’après lui, contribuer à inciter les entreprises de tous les secteurs économiques à stimuler les investissements et l’application des réalisations technologiques à la production pour améliorer la qualité des marchandises, afin de profiter du potentiel du marché intérieur fort de ses quelque 100 millions de consommateurs.

Vinamilk a réussi à construire une marque forte. Photo: Hoàng Hai/VNA/CVN

Construire la marque vietnamienne

Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), Vu Tiên Lôc, a déclaré que “construire le +made in Vietnam+” s’avère le chemin le plus court pour conquérir les consommateurs vietnamiens.

Dans le contexte d’intégration économique mon-diale et surtout après la mise en œuvre de nombreux accords de libre-échange, les entreprises domestiques se trouvent confron-tées à une pression concurrentielle accrue et risquent de voir leurs parts de marché national se réduire au profit de concurrents étrangers mieux armés. Il est temps de changer de mentalité. “Les entreprises vietnamiennes devraient subjuguer les consom-mateurs au lieu de s’appuyer sur le traitement privilégié qu’ils accordent à leurs produits. C’est le seul chemin et le plus court possible pour développer les marques vietnamiennes de manière durable”, a-t-il indiqué.

Il faudrait, à ce titre, rappeler certains exemples de réussite comme Vinamilk, TH Truemilk, Bière Sài Gòn, Vinacafe Biên Hoà, Café Trung Nguyên, Acecook ainsi que des marques vietnamiennes de fruits de mer et de riz... Mais on ne peut pas encore s’enorgueillir de l’existence de telles marques de qualité dans les secteurs manufacturier et technologique, a ajouté Vu Tiên Lôc. Construire de grandes marques est l’œuvre des entrepreneurs. Mais ceux-ci ont besoin du soutien et de l’accompagnement des autorités centrales, a-t-il indiqué.
 
Thê Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Seize journalistes francophones à l’atelier de formation au reportage

Dông Thap développe l'agrotourisme Le développement de l'agrotourisme est l’une des mesures prises par le secteur du tourisme de la province de Dông Thap dans le delta du Mékong en vue de diversifier son offre touristique.