05/07/2020 19:14
Les produits respectueux de l’environnement sont omniprésents au Vietnam, des supermarchés aux hôtels et cafés. Une nouvelle tendance qui s’oriente vers une vie plus saine et consciente de la nécessité de protéger l’environnement.

>>Des emballages respectueux de l'environnement dans les supermarchés d'ici 2030
>>Les jeunes Vietnamiens vers un mode de vie plus écolo

Dans le supermarché Saigon Co.op, au rayon des légumes bio, les ciboules et le liseron d'eau sont emballés dans des feuilles de bananier.
Photo : TDPlus/CVN

Saigon Co.op est l’une des chaînes de supermarchés pionnières au Vietnam dans l’utilisation de feuilles de bananier pour l’emballage de leurs denrées alimentaires. A l’heure actuelle, les emballages du liseron d’eau, de la ciboule et autres herbes aromatiques colorent les étales de légumes bio du vert profond des feuilles. Elles ont remplacé les sacs biodégradables que Saigon Co.op utilisait auparavant.

D’après Mme Vu Thanh Huyên, responsable marketing de Saigon Co.op, l’emballage en feuilles de bananier montre les efforts du groupe pour réduire l’impact néfaste des sacs en plastique et contribuer à la protection de l’environnement, à son échelle. De nombreux consommateurs apprécient cette volonté.

Durant trois semaines en juin dernier, Saigon Co.op a lancé sa 11e campagne de consommation verte. Tous les produits des entreprises responsables envers l’environnement ont été mis en valeur dans les supermarchés par un logo spécial pour que les consommateurs puissent les reconnaître facilement.  De plus, le supermarché a déployé de nombreux programmes de promotions afin de stimuler la consommation et l’utilisation de produits verts et sensibiliser le public à la protection de l’environnement, tels que "Je choisis une vie verte" ou bien "Vie verte, bonne vie".

Chez Lotte Mart Dông Da, outre l’emballage des produits par les feuilles de bananier, les produits respectueux de l’environnement sont mis en valeur. Au rayon des produits de la maison, tout un espace est dédié aux boîtes, bols, assiettes et gobelets à usage unique biodégradables (en farine de riz ou papier, par exemple). Un ensemble de 10 à 12 gobelets se vend entre 15.000 et 20.000 dôngs, les paquets de 50 à 100 pailles en farine de riz ou papier coûtent entre 20.000 et 30.000 dôngs chacun et un assortiment de 5 bols ou 5 assiettes en résidus de tiges de canne à sucre (bagasse) se vend entre 35.000 et 55.000 dôngs.

Le supermarché a pour ambition de remplacer totalement la vaisselle en plastique par des boîtes en bagasse, un matériau qui se dégrade complètement après 45 jours en terre.    

Selon Mme Nguyên Thi Minh Trang, de l’arrondissement de Dông Da à Hanoï, les ustensiles en plastique se déforment trop au contact de la chaleur alors que ceux en papier ou en bagasse sont plus solides, pour des prix plus avantageux.

Une vague de produits verts

La maison de thé Four Spring Tea house présente ses produits respectueux de l’environnement. Photo : Travellive/CVN

Outre les supermarchés et boutiques spécialisées, de nombreux restaurants et hôtels commencent à éviter la consommation de produits plastique. La plupart remplacent les pailles classiques par des pailles en inox, en verre, en farine de riz, en papier ou encore en bambou. La maison de thé Four Spring Tea House à Hanoï, une adresse fréquentée des jeunes, en est un exemple. Elle propose depuis 2017 des pailles en herbe Lepironia articulata ou en bambou, des gobelets en papier et des plateaux à thé ou à café en carton.

Bien que le prix des produits respectueux de l’environnement soit plus élevé que celui du plastique, cette boutique choisit de les dépenser plus pour le bien de ses clients. Four Spring Tea House offre une réduction de 5 à 10% aux clients qui rapportent des pailles et bouteilles d’eau individuelles pour le recyclage, explique Nguyên Tiên Dat, manager de la boutique. "Nous espérons qu’en utilisant des produits respectueux de l'environnement, nous pourrons encourager nos clients à se tourner vers une vie plus verte, à prendre conscience et promouvoir à leur tour la responsabilité de chacun envers l’environnement et la communauté", dit-il.

Gia Phat est une Sarl de production, commerce et services, spécialisée dans les articles en bambou. La demande en produits biodégradables en bambou ne cesse d’augmenter, notamment dans les hôtels, restaurants et cafés. Pour répondre aux besoins du marché, la société a élargi sa production en agrandissant le nombre de ses usines à sept en 2018, pour produire en moyenne 100.000 articles en bambou par jour. La plupart des produits sont de la vaisselle, des gobelets et des gourdes isothermes. Gia Phat a aussi investi dans une machine à graver le bois pour créer de beaux produits originaux et respectueux de l’environnement.

Les produits en harmonie avec l’environnement se font plus variés, avec des designs recherchés et des prix adaptés à tous les budgets cette inclination montre le besoin grandissant des consommateurs et la nouvelle tendance du marché. Une tendance qui vise à construire un monde sans déchets plastique.

Quê Anh/CVN




   


   
  
   

    

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.