30/07/2018 15:58
Inscrit dans le cadre du mouvement "Édification de la Nouvelle ruralité", le programme "Chaque commune a son produit phare" (OCOP) vise à promouvoir les spécialités locales. Suite au succès récolté par la province de Quang Ninh (Nord), le gouvernement a décidé de l’élargir dans l’ensemble du pays.
>>Nouvelle ruralité: 3.370 communes du pays satisfont aux normes
>>Conférence de bilan du projet de modernisation de l’agriculture

Culture des fruits du dragon, une spécialité de la province de Binh Thuân (Centre). Photo: Duc Nhung/VNA/CVN

Chaque région possède ses propres produits et savoir-faire. Le programme OCOP a pour objectif de valoriser les produits agricoles et les services proposés par les producteurs du terroir ou les coopératives afin de développer l’économie locale.

Initié en 2008 par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural sous le label "Chaque village a son produit phare", ce programme n’a connu son essor que dans la province de Quang Ninh (Nord) où il a été déployé de manière systématique depuis 2013.

Le nombre de producteurs locaux qui ont rejoint l’OCOP n’a cessé de progresser. Trois ans après son lancement, la rentabilité est au rendez-vous, avec un chiffre d’affaires de plus de 670 milliards de dôngs, soit le triple de l’objectif initialement prévu.

Lors de la conférence-bilan du programme tenue à Quang Ninh, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong a estimé que grâce à ce programme, de nombreuses nouvelles coopératives et PME ont été créées par les agriculteurs eux-mêmes. "Les produits du terroir vietnamiens qui sont de plus en plus prisés sur le marché domestique et à l’étranger devraient favoriser le développement économique de leurs régions d’origine. C’est à Quang Ninh que la réforme agricole et l’instauration de la nouvelle ruralité ont connu le plus grand succès avec le programme OCOP", a-t-il affirmé. 

Récemment, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a décidé de renouveler ce programme pour la période 2018-2020 en espérant que la réussite de Quang Ninh va inspirer les autres localités du pays. L’idée est non seulement de préserver le patrimoine régional mais aussi de l’adapter aux critères internationaux en vue d’une exportation à l’étranger. Une fois réussi, ce programme aidera à développer l’économie locale, à réduire l’exode rural et à protéger l’environnement.

L’objectif est ambitieux, avec la normalisation de 2.400 produits, soit la moitié des spécialités locales que compte le pays, d’ici deux ans. Huit à dix villages culturels et touristiques devraient également voir le jour. Toutes les coopératives impliquées seront modernisées et environ 500 PME créées.

Des critères d’évaluation seront mis en place et appliqués à l’échelle nationale. La labellisation et la protection des produits du terroir par les appellations (AOP, AOC, IGP) ainsi que la mobilisation des financements en faveur du programme seront accélérés pour assurer sa réussite.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.