16/10/2019 15:56
Moins de rigidité pour des mouvements plus fluides : les combinaisons que mettront les astronautes américains pour marcher sur la Lune dans plusieurs années dans le cadre du programme Artémis ont été présentées mardi 15 octobre par la NASA.
>>Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes
>>La NASA signe un gros contrat avec Lockheed pour amener des astronautes sur la Lune

L'ingénieure de la NASA spécialisée sur les combinaisons Kristine Davis, dans la future combinaison xEMU, à Washington le 15 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN 

Ce sont encore des prototypes qui n'ont pas été testés dans l'espace et dont la conception doit être finalisée. Le retour d'humains sur la Lune est officiellement prévu pour 2024 avec la mission Artémis 3, même si ce calendrier reste incertain en raison de retards et de problèmes de financement. Les combinaisons ne devraient pas être prêtes avant 2023.

Devant un immense drapeau américain au siège de l'agence spatiale américaine à Washington, des ingénieurs ont enfilé les combinaisons devant la presse.

Les précédentes combinaisons pour marcher sur la Lune dataient des missions Apollo (1969-1972). Ce sont de véritables mini-vaisseaux spatiaux fournissant de l'oxygène à l'astronaute, recyclant l'air, régulant la température interne et protégeant des radiations.

Deux combinaisons

Les ingénieurs de la NASA travaillent depuis des années à une version améliorée, en particulier pour l'élimination du dioxyde de carbone.

Il y aura en fait deux combinaisons : l'une pour marcher sur la Lune, blanche avec des bandes bleues et rouges, baptisée "xEMU" (acronyme anglais d'Unité mobile d'exploration extravéhiculaire).

Et l'autre pour le trajet entre la Terre et la Lune, plus légère et de couleur orange, baptisée "Orion Crew Survival Suit", soit la combinaison de survie pour l'équipage de la capsule Orion.

La combinaison xEMU sera plus flexible, ont démontré les ingénieurs de la NASA.

"Souvenez-vous, durant les années Apollo, Neil Armstrong et Buzz Aldrin sautillaient comme des lapins sur le sol lunaire. Désormais, nous pourrons marcher sur le sol lunaire", a expliqué Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA.

Et comme l'ingénieure Kristine Davis l'a montré, les astronautes auront les bras beaucoup plus libres de leurs mouvements; ils pourront atteindre au-dessus de leur tête, ce qui n'était pas possible avec les combinaisons d'Apollo. Et ils pourront se baisser facilement pour ramasser des pierres lunaires, sans risquer de perdre l'équilibre et de tomber.

Autre grande innovation, la nouvelle combinaison est conçue pour convenir à toutes les tailles, et pour les hommes comme les femmes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.