24/04/2020 21:06
La Banque mondiale a indiqué jeudi 23 avril que les prix de la plupart des produits de base devraient baisser en 2020 du fait du choc économique mondial dû à la pandémie de COVID-19.
Une station-service à Hanoï. Photo : VNA/CVN

"Avec l'aggravation de la pandémie de COVID-19, les prix de presque tous les produits de base ont connu une forte baisse au cours des trois derniers mois", a souligné la Banque mondiale dans ses "Perspectives sur les marchés des produits de base" (Commodity Markets Outlook) d'avril, notant que les prix moyens mensuels du pétrole brut avaient plongé de 50% entre janvier et mars.

"Les mesures d'atténuation ont considérablement réduit les transports, entraînant une baisse sans précédent de la demande de pétrole, tandis qu'une croissance économique plus faible réduira encore la demande globale de produits de base", ajoute le rapport. Le prix du pétrole brut devrait atteindre en moyenne 35 USD le baril en 2020, en forte révision à la baisse par rapport aux prévisions d'octobre et en baisse de 43% par rapport à la moyenne de 61 USD le baril en 2019, indique le rapport, reflétant une baisse historiquement importante de la demande de pétrole.

Selon le rapport, "la baisse des prix du pétrole brut a été exacerbée par les incertitudes entourant les accords de production entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs de pétrole". Les prix de l'énergie dans leur ensemble, qui comprennent également le gaz naturel et le charbon, devraient en moyenne baisser de 40% en 2020, mais devraient connaître un rebond appréciable en 2021, estime le rapport. Le rapport montre également que les prix des métaux devraient chuter de plus de 13% en 2020 avant de remonter en 2021, tandis que les prix des denrées alimentaires devraient être globalement stables.

D'après Ceyla Pazarbasioglu, vice-présidente du Groupe de la Banque mondiale pour le pôle Croissance équitable, Finance et Institutions, "l'impact économique de la pandémie ralentira la demande et provoquera des ruptures d'approvisionnement, affectant négativement les pays en développement qui dépendent fortement des produits de base". "Les décideurs politiques peuvent profiter de la baisse des prix du pétrole en entreprenant des réformes en matière de subventions énergétiques pour aider à libérer les dépenses à des fins urgentes liées à la pandémie", a-t-elle déclaré, ajoutant que ces réformes doivent être complétées par des filets de sécurité sociale plus solides afin de protéger les segments les plus vulnérables de la société.

"Les décideurs doivent résister à l'envie d'imposer des restrictions commerciales et à des actions qui mettent en danger la sécurité alimentaire, car les pauvres seraient les plus durement touchés", a ajouté la responsable de la Banque mondiale.

APS/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Partons sur les sentiers du Vietnam avec Capannam ! Les merveilles du Vietnam s’appréhendent en douceur avec l’aide de tous nos passeurs. Ils font le lien, ils ouvrent des portes et des coffres remplis de trésor.