10/09/2018 10:00
Ces derniers temps, de nombreuses institutions financières internationales ont fait des prévisions optimistes sur l’économie et le marché financier du Vietnam, et ce bien que les économies émergentes fassent face à des défis voire des crises.
>>L’économie du Vietnam en parfaite santé
>>Les perspectives du Vietnam vues par la communauté internationale

La croissance de l’économie nationale entraîne celle de la Bourse du Vietnam.
Photo: VNA/CVN

Dans le rapport stratégique intitulé "Nouvelle étape du marché financier du Vietnam", de la banque suisse UBS, celle-ci a évalué le marché des capitaux vietnamien qui entre seulement dans sa première étape de développement et connaîtra une croissance ces 5 prochaines années.

Plus précisément, le Vietnam reste le seul pays de la région (sauf la Chine) à dépendre fortement du crédit bancaire, son encours étant supérieur à la valeur totale des obligations cotées et des actions en circulation. Selon l’UBS, pour que le Vietnam rattrape la moyenne de l’Asie de l’Est d’ici 2023, la valeur totale des obligations en circulation devrait atteindre 200 milliards de dollars (4 fois plus) et le marché boursier 173 milliards de dollars (+100%) d’ici 2023.

La banque prévoit également que l’indice VN-Index atteindra 1.070 points en décembre 2015 et 1.360 points en décembre 2019, soit une augmentation de 36%, sur la base de la croissance d’EPS et des rendements obligataires.

Une vision positive sur l'économie vietnamienne

En termes d’économie, UBS a une vision positive sur l’économie vietnamienne depuis qu’elle a commencé à surveiller le marché en janvier. Les perspectives à court terme pour cette année et en 2019 est l’équilibre du risque entre la hausse et la baisse. L’économie vietnamienne pourrait connaître une croissance exponentielle grâce à la stabilité des flux d’IDE et à deux accords commerciaux (avec l’UE et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste).

Le rapport du 24 août dernier de Moody’s Investors Service, première agence de notation de crédit au monde, a indiqué que le Vietnam devrait maintenir sa forte croissance économique ces prochaines années et cette croissance aidera à stabiliser la situation de la dette.

Toujours selon Moody’s, avec une compétitivité accrue, des flux commerciaux sains et une consommation intérieure élevée, le Vietnam maintiendra un taux de croissance annuel moyen du PIB de 6,4% de 2018 à 2022. Cette augmentation est presque le double de l’augmentation moyenne de 3,5% des économies classées Ba3 par Moody’s.

Les prévisions du département de recherche de la banque ANZ ont récemment montré que la croissance du PIB vietnamien maintiendrait une forte hausse en 2018 et 2019, atteignant respectivement 6,8% et 7%, dans le contexte d’attrait continu de l’investissement direct étranger et de l’expansion des installations de production. La Banque asiatique de développement (BAD) a également annoncé en juillet que la croissance économique du Vietnam en 2018 pourrait atteindre 7,1%.

Pour le marché boursier, un récent rapport de Bloomberg a estimé que le ratio cours/bénéfices (P/E) de VN-Index n’est que de 17 fois environ, en forte baisse par rapport au premier trimestre (23 fois), et seulement équivalent à la même période de l’an dernier, et ce bien que cet indice ait augmenté d’environ 20%.

Et avec un P/E aussi attractif, le VN-Index est l’indice boursier le plus proche sous-évalué en Asie du Sud-Est, juste derrière le STI de Singapour avec un P/E de 11,74. Selon la récente évaluation d’UBS, le forward P/E du marché vietnamien est toujours inférieur à la moyenne de l’ASEAN malgré des perspectives de croissance élevées.

En ce qui concerne les risques, alors que les régulateurs resserrent leurs politiques de crédit, UBS s’est dit peu préoccupée par la possibilité d’une baisse de la croissance du crédit, qui avait un impact important sur la croissance du PIB. En outre, UBS a également déclaré que la dette n’était pas un problème pour le Vietnam. Les niveaux d’endettement, tant dans le secteur public que privé, sont relativement élevés par rapport au niveau de développement au Vietnam, mais pas déraisonnables. 

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.