02/02/2018 08:50
Jeudi 1er février, le gouvernement syrien a salué les résultats obtenus au cours des pourparlers de paix sur la Syrie à Sotchi, en Russie, affirmant qu'il s'agissait d'un premier pas vers une résolution politique de la crise, a rapporté l'agence de presse étatique SANA.
>>Le Congrès de Sotchi appelle à "aider la Syrie à retrouver sa place"
>>Syrie : l'ONU va envoyer son émissaire au congrès en Russie
>>Les pourparlers de paix sur la Syrie à Vienne

Les délégués au Congrès du dialogue national syrien à Sotchi (Russie).
Photo : AFP/VNA/CVN

Les pourparlers de Sotchi et le communiqué sur lequel ils ont débouché prouvent que le processus politique syrien ne pourra se faire que sous leadership syrien, sans intervention étrangère, a affirmé le ministère syrien des Affaires étrangères.

Il a souligné que le résultat des négociations constituaient une "base concrète" pour ouvrir des pourparlers ou un dialogue. Le ministère a également affirmé que le gouvernement syrien soutiendrait toute voie politique qui permettrait de sauver la Syrie et de mettre fin à l'effusion de sang, à condition qu'elle n'empiète pas sur la souveraineté syrienne.

Le Congrès de dialogue national syrien s'est tenu dans la ville balnéaire de Sotchi, au bord de la mer Noire, les 29 et 30 janvier. 1.600 délégués syriens ont été invités à la rencontre, le nombre le plus élevé jamais atteint au cours de pourparlers de paix intra-syriens.

Le congrès s'est achevé par une déclaration d'accord sur la formation d'un comité constitutionnel, qui réunira 150 représentants de l'opposition et du gouvernement, et aura pour but de discuter d'une révision de la Constitution syrienne actuelle, plutôt que d'en rédiger une nouvelle.

La déclaration souligne également l'unité indivisible du territoire syrien, mais n'a pas abordé la question de la présidence de Bachar al-Assad. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.