22/06/2018 18:44
Un nouveau rapport publié cette semaine par l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a averti que la pollution de l’eau induite par des pratiques agricoles non durables menace sérieusement la santé humaine et les écosystèmes.

>>Des solutions "vertes" pour mieux répondre aux besoins en eau
>>FAO : les catastrophes comme la sécheresse entraînent des milliards de pertes agricoles
 

L’eau polluée par les activités agricoles affecte des milliards de personnes et engendre des frais annuels qui dépassent les milliards de dollars.
Photo: FAO/CVN


Le contaminant chimique que l’on retrouve le plus souvent dans les nappes souterraines aquifères est le nitrate provenant de l’agriculture, indique ce rapport intitulé "More People, More Food, Worse Water, A Global Review of Water Pollution from Agriculture" présenté par la FAO et l’Institut international de gestion de l’eau lors d’une conférence au Tadjikistan qui se déroule du 19 au 22 juin.

Les polluants agricoles qui suscitent une vive inquiétude pour la santé humaine sont les agents pathogènes provenant du bétail, des pesticides, du nitrate des eaux souterraines, des traces d’éléments métalliques et des polluants émergents, dont font partie les antibiotiques et les gènes résistants aux antibiotiques sécrétés par le bétail.

Mais ce problème est souvent sous-estimé par les décideurs politiques et les agriculteurs, déplore le rapport. D'après la même source, la manière la plus efficace d’atténuer les pressions sur les écosystèmes aquatiques et les écologies rurales est de limiter l’exportation de polluants à la source ou de les intercepter avant qu’ils n’atteignent des écosystèmes vulnérables.

Une fois hors de la ferme, les frais d’assainissement augmentent progressivement. L'une des manières d’y parvenir est de développer des politiques et des motivations qui vont encourager les gens à adopter des régimes alimentaires plus durables et limiter la hausse de la demande alimentaire, signale le rapport.


APS/VNA/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.