21/02/2017 15:57
Les agriculteurs vont attendre de pied ferme les candidats à la présidentielle lors du Salon de l'agriculture qui s'ouvre le 25 février à Paris dans un climat de découragement et de questionnement sur le modèle agricole français.

>>Le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes dans un climat de crise
 

Fine, la Bretonne pie noir, égérie de la 54e édition du Salon de l'agriculture dans la ferme biologique de Plesse (ouest), le 14 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

La 54e édition du Salon international de l'agriculture (SIA), qui s'achèvera le 5 mars, devrait accueillir selon ses organisateurs entre 620.000 et 650.000 visiteurs contre 611.000 l'an passé.

Ils pourront admirer 3.800 animaux issus de 344 races différentes, dans ce qui sera pendant une semaine la plus grande ferme de France.

Mais cette année, poules, dindes et canards ne seront pas de la fête, en raison de la virulente épidémie de grippe aviaire H5N8 qui frappe le sud-ouest de la France, bastion du foie gras.

Une crise de plus dans un secteur qui peine à se remettre des précédents revers économiques, climatiques et sanitaires. Malgré la récente remontée des cours du lait et de la viande, nombre d'agriculteurs français ont le moral dans les chaussettes.

Le décès soudain le week-end dernier de Xavier Beulin à 58 ans, charismatique président de la FNSEA, principal syndicat agricole, rajoute au climat déjà lourd. Contesté par certains, notamment à gauche et dans les milieux environnementaux, l'homme faisait figure de rempart pour une agriculture en pleine mutation.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Visite à la héronnière de Bang Lang La héronnière de Bang Lang, une attraction de la ville de Cân Tho (delta du Mékong) d’un grand potentiel, sera gérée de manière plus efficace pour augmenter le nombre de touristes, selon les autorités locales.