16/03/2015 22:14
Après le Têt (Nouvel An lunaire), les Vietnamiens aiment manger végétarien, et le chiffre d’affaires des restaurants végétariens double, voire triple par rapport au reste de l’année.
>>Un restaurant végétarien où les clients fixent eux-mêmes le prix
>>Saison de la gastronomie végétarienne à Hô Chi Minh-Ville

Après le Têt (Nouvel An lunaire), les plats végétariens sont appréciés.
Photo : Net/CVN

Trân Van Thanh, du district de Binh Thanh de Hô Chi Minh-Ville, indique qu’«à l’occasion du Nouvel An lunaire, après avoir visité les pagodes, ma famille va souvent manger dans des restaurants végétariens». Selon la conception vietnamienne, la nourriture végétarienne participe du souhait d’une bonne année.

Thao My, une employée, a remarqué que cette tendance se développe de plus en plus, surtout chez les jeunes, ce qui est positif pour leur balance nutritionnelle et prévenir certaines maladies.

Pour répondre à la demande, beaucoup de restaurants de la mégapole du Sud proposent des menus végétariens variés avec différentes gammes de prix. Le prix à la carte va de 65.000 à 85.000 dôngs pour les enfants, et de 135.000 à 150.000 pour les adultes.

Les restaurants Viêt Chay Vinh Nghiêm, Thuyên Viên, Giac Nguyên ou La Tia Tô sont de bons exemples. Et selon un sondage récent, ces restaurants connaissent un grand succès depuis le début de l’année de la Chèvre.

Pas de problèmes de matières premières

On trouve des plats végétariens en boîte dans de nombreux supermarchés.
Photo : TT/CVN

Depuis le début de l’année, les marchés de vente en gros de Hô Chi Minh-Ville comme ceux de Hoc Môn, Thu Duc et Binh Diên assurent un approvisionnement stable en matières premières, en particulier en légumes et tubercules, et leurs ventes fleurissent.

Nguyên Thanh Hà, directrice adjointe de la Compagnie de gestion et d’affaires du marché de Thu Duc, explique ainsi qu’après le Têt, la production de légumes et tubercules s’élève à près de 3.000 tonnes par jour.

D’après elle, un kilo de citrouille coûte 15.000 dôngs, de carottes, 18.000 dôngs, de chou, 10.000 dôngs... coûts qui n’ont pas augmenté depuis les derniers mois de l’année dernière.

Aujourd’hui, les plats végétariens en boîte aussi sont appréciés. Ils sont essentiellement commercialisés dans les supermarchés et les superettes. Les marques vietnamiennes sont bien appréciées. Âu Lac, Câu Tre, SG Food et Vissan sont les préférées de nombreux consommateurs vietnamiens. Au point que Vo Hoàng Anh, directeur chargé d’affaires de l’Union des coopératives de Hô Chi Minh-Ville, explique que le réseau de supermarchés Saigon Co.op pratique actuellement des remises de 10% à 20% du prix des produits végétariens.

Quant aux producteurs domestiques, ils s’attachent à élever la qualité et les emballages pour séduire davantage la clientèle.

Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.