30/11/2019 09:32
Enseignant à la retraite, l’Australien David Field a posé ses valises au Vietnam afin de partager ses techniques de sauvetage. Une profession qu’il exerce depuis une quarantaine d’années.
>>Resserrement des liens entre les entreprises vietnamiennes à Sydney
>>De l’Australie au Vietnam, un amour sans frontières

David Field (maillot rouge) en train d’enseigner les techniques de sauvetage aquatique.
Photo : CTV/CVN

L’Australien à la carrure robuste est aujourd’hui nageur sauveteur dans la ville de Dà Nang (Centre). Auparavant, il donnait des cours dans d’autres localités, telles que les provinces de Thanh Hoa,  Quang Nam, Thua Thiên-Huê, Khanh Hoà au Centre et Bà Ria-Vung Tàu au Sud.

Parti à la retraite en 2001, David Field fut enseignant dans le district de Kingsliff  (État de la Nouvelle-Galles du Sud, Australie). Désormais secouriste de plage, il tient à partager ses techniques et son expérience professionnelle au public.

Avant de venir au Vietnam, Field avait voyagé en Thaïlande, où il avait formé une équipe de nageurs sauveteurs à Phuket en 2004 et une autre équipe aux Philippines en 2013.

Arrivé au Vietnam en 2014, il s’est aperçu que ce littoral de plus de 3.200 km de long, avait besoin de secouristes professionnels compétents. C’est pour cette raison qu’il a décidé d’enrichir leur connaissance en leur enseignant son savoir-faire dans la station de Furama à Dà Nang. Les cours donnés par David Field sont très attendus : "David est un entraîneur particulier. Les expériences qu’il partage sont très parlantes et compréhensibles", confie Dào Quang Hiên, un nageur sauveteur. 

Dà Nang possède une côte de 90 km de long dont les plages aux alentours de la péninsule de Son Trà occupent un tiers. Les secouristes au nombre de 110 personnes, ont été entraînés par David Field afin que leurs compétences professionnelles soient aux normes internationales. Contrairement aux sauveteurs locaux, l’entraîneur préfère utiliser la planche de sauvetage : "Les nageurs sauveteurs vietnamiens n’ont pas encore l’habitude de se servir de la planche mais c’est un outil efficace pour approcher la victime par rapport à la bouée de sauvetage", partage David Field.

Un cours indispensable pour tous les publics

David Field (maillot jaune) tient à partager ses techniques et son expérience professionnelle au public.
Photo : CTV/CVN

À travers son métier, David souhaite empêcher les noyades. "Quand je transmets mes connais-sances et mes techniques aux secouristes, c’est eux qui les transmettent à leurs proches et amis. Ainsi, ces derniers seront capables de se sauver ou sauver les autres en cas d’incidents ou de catastrophes maritimes", ajoute-t-il.

David n’est pas seul dans son travail. Sa femme, Susan Eke, est aussi une sauveteuse compétente. Arrivée au Vietnam en 2017, elle était d’abord sa collègue. "Avant, je pratiquais le sauvetage en Australie. Aujourd’hui, nous tenons à partager nos techniques de base aux femmes et aux enfants", ajoute-t-elle.

Fondé il y a 50 ans en Australie, "Nippers" est un programme de formation de surfeur-sauveteur destiné aux enfants. Grâce à cette initiative, les participants apprennent les techniques nécessaires pour assurer leur sécurité dans l’eau. Introduit en 2017 à Dà Nang et Hôi An par le couple David Field et Susan Eke, chaque semaine, les "petits" sauveteurs sont rassemblés sur une plage pour apprendre les rudiments du sauvetage. Malgré la barrière de la langue, ces enfants âgés de 5 à 14 ans, venus des quatre coins du monde, sont ravis de participer à ce cours : "Je suis ce cours depuis un an. Les cours de David sont très intéressants. Nous jouons à des jeux mais nous apprenons aussi à utiliser la planche en cas d’urgence", partage Vu Minh Huy, un participant.

Les cours des petits sauveteurs permettent aux apprenants d’acquérir non seulement les techniques nécessaires mais également de les initier au travail d’équipe à travers des activités ludiques. Vu Thin, un parent d’élève confie : "Depuis que mon fils prend ces cours, il a gagné en assurance. Il peut nager et plonger tout seul. En outre, les activités ludiques proposées sont aussi utiles".

"Le Vietnam et l’Australie possèdent tous les deux beaucoup de plages. Apprendre à nager, éviter la noyade et aider les autres sont donc indispensables, surtout pour les enfants", commente Chris Reed, une mère d’élève.

Hormis l’enseignement des techniques de sauvetage, David et Susan ont mobilisé des fonds pour la publication de leur livre en vietnamien sur le sujet, publié en 2018. Un ouvrage qui permet de généraliser et normaliser les techniques de sauvetage aquatique. "Je voudrais souligner que n’importe qui peut devenir nageur sauveteur, c’est un travail commun grâce auquel nous pouvons tous nous venir en aide", conclut David Field.

Mai Quynh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Saigontourist fait sa promo à Hô Chi Minh-Ville et Cân Tho Le voyagiste Saigontourist a participé récemment à deux événements de promotion touristique. Il s’agissait de la fête "Hô Chi Minh-Ville - développement et intégration" et de la Foire internationale du tourisme du Vietnam 2019 (VITM) à Cân Tho.