15/03/2017 16:51
Le Sénat philippin a approuvé l'Accord de Paris sur les changements climatiques, faisant du pays un signataire officiel du pacte historique. Avec un vote de 22-0, le Sénat a ratifié à l'unanimité cet accord, le premier traité mondial sur les changements climatiques, dans lequel les pays signataires s'engagent à s'éloigner des combustibles fossiles.

>>Plan de mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique
>>Le Vietnam s’apprête à appliquer l’Accord de Paris sur les changements climatiques

 

Le Sénat philippin a ratifié l'Accord de Paris sur les changements climatiques.
Photo : Suryaa/CVN


La ratification de l'Accord de Paris sur les changements climatiques envoie un signal fort sur l'engagement des Philippines à travailler en étroite collaboration avec le reste du monde pour assurer la survie des générations actuelles et futures, ainsi que la capacité à maintenir la vie sur la terre, a déclaré le sénateur Loren Legarda.

Avant d'être soumis au Sénat, l’accord a été signé le 28 février par le président Rodrigo Duterte. Plus tôt, le président Duterte était réticent, déclarant que celui-ci penchait en faveur des pays industrialisés.

L'Accord de Paris sur les changements climatiques, qui a pris officiellement effet le 4 novembre 2016, a pour objet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2°C au plus par rapport aux niveaux de l'époque préindustrielle.

Il demande également aux pays industrialisés de consacrer au moins 100 milliards de dollars par an à titre d'aide financière aux pays en développement afin de permettre à toutes les nations de tirer parti des énergies renouvelables d'ici à 2020. Les Philippines se sont engagées à réduire les émissions de carbone de 70% d'ici à 2030.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.