04/04/2019 08:53
La construction de petits étangs pour stocker l'eau destinée à l'irrigation dans le cadre d'un programme officiel aide les agriculteurs de la province de Lâm Dông à faire face à la sécheresse actuelle.
>>Un projet de production durable de café profite aux agriculteurs de Lâm Dông
>>Plus de 103.000 milliards de dôngs pour l’irrigation au Tây Nguyên

Récolte rizière dans la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre). 
Photo: Quôc Hùng/VNA/CVN

Le projet de construction de petits étangs, mis en œuvre dans le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) en 2016-2020, exige que les étangs mesurent au minimum 500 m² et aient une capacité d'au moins de 1.500 m3. Les agriculteurs qui les creusent reçoivent une subvention à hauteur de 50 à 70% du coût de la location d’engins de terrassement.

À la fin de l'année dernière, il y avait près de 1.730 étangs creusés pour un coût de 41 milliards de dôngs (1,76 million de dollars), la province fournissant 22 milliards de dôngs (947.000 de dollars), selon l’antenne du département d'irrigation de la province.

Dans les districts de Cát Tiên, Da Huoai et Da Teh, qui n'ont pas connu d’importantes précipitations et souffrent de la sécheresse, les agriculteurs ont creusé 149 petits étangs pour desservir 677 ha de terres agricoles en 2018.

À Cát Tiên, les agriculteurs de la commune de My Lâm récoltent leur riz hiver-printemps à maturation tardive et obtiennent des rendements élevés grâce aux étangs.

Duong Thi Kim Tuyên, âgée de 43 ans, agriculteur à My Lâm, a partagé que son riz était sur le point de mûrir, mais que la commune était en proie à la sécheresse. Aussi, grâce à l'eau d'un des étangs, elle a obtenu un rendement de 10 tonnes par hectare.

Cát Tiên, le plus grand producteur de riz de la province, produit trois récoltes par an sur un total de 9.000 ha. Pour assurer l’approvisionnement en eau pendant la saison sèche, le district a construit quatre stations de pompage pouvant irriguer de 100 à 300 ha chacune. Mais elles sont en mauvais état et une seule peut encore fonctionner à pleine capacité. Les agriculteurs des zones exposées à la sécheresse dépendent donc des petits étangs.

Nguyên Van Huê, chef adjoint de l’antenne du département provincial de l'irrigation, a déclaré que le projet s'était révélé efficace. Jusqu'à trois ménages peuvent ensemble creuser un étang sur leur terre pour puiser de l'eau pour l'agriculture. Chaque étang peut irriguer de 5 à 7 ha et le coût pour en creuser un n’est que de 20 à 25 millions de dôngs (860 à 1.000 de dollars), a-t-il ajouté.

Diêu Thuy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès