11/09/2020 17:03
Le Vietnam devrait être la seule économie d'Asie du Sud-Est à enregistrer une croissance positive cette année, selon le dernier rapport Global Economic Outlook d'Oxford Economics, commandé par l'Institut des comptables agréés en Angleterre et au Pays de Galles (ICAEW).
>>Le Vietnam, étoile montante de la région et du monde
>>L’ICAEW table sur une croissance vietnamienne de 6,6% en 2020

Le Vietnam devrait être la seule économie d'Asie du Sud-Est à enregistrer une croissance positive cette année.
Photo : VNA/CVN

Le rapport Global Economic Outlook d'Oxford Economics indique que dans l'ensemble, il s'attend à ce que la croissance du PIB de l'Asie du Sud-Est se contracte de 4,2% en 2020, ajoutant que le rebond de l'activité économique au cours des prochains trimestres dans la région reste incertain, en particulier au quatrième trimestre 2020.

Plus précisément, les économies qui ont contenu de manière convaincante l'épidémie de COVID-19, comme la Thaïlande et le Vietnam, connaîtront une reprise plus forte que l'Indonésie et les Philippines, qui luttent contre actuellement de nouvelles vagues d'infections après l'assouplissement prématuré des restrictions.

Le rapport note que l'Indonésie et les Philippines restent très vulnérables car elles disposent d'une infrastructure de santé publique plus faible et des niveaux inférieurs de soutien budgétaire disponibles et sont beaucoup plus axées sur les consommateurs que d'autres pays dans la région.

Le rythme de la reprise économique en Indonésie devrait être lent. Le PIB national devrait se contracter de 2,7% en 2020 avant une expansion de 6,2% en 2021.

Les Philippines devraient enregistrer la plus forte contraction en Asie du Sud-Est, avec un PIB en baisse de 8,2% en 2020, en raison de sa dépendance au tourisme international et d'une sortie lente du verrouillage.

Les exportations de la Malaisie devraient, quant à elles, bénéficier de l’amélioration de la demande d’importations chinoises. Néanmoins, la vitesse de sa reprise ralentira probablement compte tenu de la faiblesse de la demande mondiale actuelle, du chômage élevé et de la faiblesse des investissements. Son économie devrait reculer de 6% cette année, suivie d'une croissance de 6,6% en 2021.

Mark Billington, directeur régional de l'ICAEW pour l'Asie du Sud-Est, a déclaré que la route vers la reprise économique en Asie du Sud-Est serait longue en raison des tensions entre les États-Unis et la Chine, d'un ralentissement à long terme de l'activité commerciale mondiale et d'une prolongation potentielle de la pandémie de COVID-19.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.