27/03/2019 23:13
Un couple peintre amateur vietnamien vivant aux États-Unis souffle leur amour dans les tableaux qui sont exposés à l’École des beaux-arts de Hanoï.
>>Exposition d’art "Le pont" à Dà Nang
>>Peinture sur verre inversé, une tradition à conserver


"Des magnolias", peinture de Nguyên Viêt Nang.

Des magnolias en fleurs au pied d’un immeuble. Des lignes d’arbres aux feuilles jaunes et rouges sous un ciel bleu parsemé de nuages blancs. C’est l’automne à Washington DC que Nguyên Viêt Nang et Bùi Vân Anh, un couple peintre amateur vivant aux États-Unis, amène aux visiteurs lors de leur première exposition de peintures à Hanoï.

"Je n'avais jamais imaginé la beauté de Washington en automne avant de me rendre à cette exposition", confie Khanh Chi, une journaliste hanoïen.

Dans leur exposition, sous le thème "L'amour nous gardera en vie", le couple Nguyên Viêt Nang et Bùi Vân Anh ont ramené à Hanoï leur amour pour leur deuxième ville natale - Washington DC. L’automne est le point d’orgue de cette exposition.

Sous les pinceaux de ce couple peintre, l’automne apparaît dans des teintes d'or, d'orange et de rouge. Dans cette salle d’exposition de l’École des beaux-arts à Hanoï, l'automne brille de mille feux. Les amoureux de la nature peuvent vraiment profiter de paysages magnifiques.

"Je me sens être à Washington DC en plein automne. Les parcs où les feuilles tombent les unes sur les autres me donnent une sensation agréable, comme si j’étais chez moi", a confié Zander Guzy-Sprague, un jeune américain originaire de Washington DC.  

Zander Guzy-Sprague, un jeune américain originaire de Washington DC, regarde un tableau dessinant le paysgage de l'automne.

 
Amour éternel de l’automne

Nguyên Viêt Nang raconte qu’il est tombé immédiatement amoureux de Washington DC lors d’une visite  dans le cadre d’une réunion familiale en 2010. Il a alors commencé à dessiner des scènes du magnifique parc Rock Creek, près de son immeuble. Beaucoup de ses premiers croquis sont devenus des peintures, qui sont maintenant exposés.

"Je dessine tout ce qui se passe dans ma vie quotidienne, ce qui est devenu familier pour moi, explique Viêt Nang. Moi, j’adore l’automne et ma femme Vân Anh les natures mortes. Donc toutes mes peintures sont des paysages et les siennes, des objets inanimés", ajoute-t-il.

"Je suis impressionné par la façon dont les artistes donnent vie aux objets dans leurs œuvres. Je peux sentir la véritable essence et l’âme des fleurs, des fruits et des objets dans les peintures de Vân Anh et la beauté de la nature dans celles de Viêt Nang", déclare Trân Hông Thai, étudiant en 4e année de l’École des beaux-arts de Hanoï.

Le peintre amateur Nguyên Viêt Nang et son oeuvre de l'automne jaune.

En 2000, Bùi Vân Anh est venue à Washington rendre visite à une amie. Elle ignorait qu’elle se séparerait de sa petite fille et de son mari pendant 10 ans. Mais ce court voyage s’est transformé en une opportunité qui a changé sa vie. Elle a obtenu une bourse d’études puis un emploi dans le secteur diplomatique comme enseignante de vietnamien pour les diplomates américains. Pour tuer la nostalgie, Vân Anh s’est plongée dans les études d’art. Elle a appris à peindre.

Viêt Nang a grandi à Hanoï où il était étudiant en architecture. Le village natal de ses parents, en banlieue de la capitale vietnamienne, est encore très présent dans sa mémoire avec ses images des rizières dorées à la saison des récoltes ou des buffles dans les champs.  En 2010, lui et sa fille aînée se sont rendus à Washington pour retrouver Vân Anh.

"Nature morte", peinture de Bùi Vân Anh.

Les 30 tableaux, des huiles et sur toiles de ces peintres amateurs  sont des sortes de repères tout au long de leur cheminement personnel pour se réunir, et pour promouvoir l'amitié entre les deux pays et les deux peuples vietnamiens et américains.

"Nous avons décidé d’exposer 30 peintures, qui représentent les années de notre amour", souligne Vân Anh, dont les peintures de natures mortes représentent un tiers de l'exposition.

L’argent récupéré de la vente des tableau sera contribué au Fonds "Hanoi Youth for Community Service" pour la construction des maisons de charité dans la province centrale de Quang Tri.

Les peintures sont présentées jusqu'au 29 mars.

Texte et photos Huong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le carnaval de Ha Long 2019 va se dérouler en salle Au lieu de magnifiques défilés dans les rues comme les années précédentes, le carnaval de Ha Long 2019 se déroulera en salle, au FLC Ha Long Ecotourisme Resort.