16/09/2020 16:19
Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a estimé que le fait que les pays riches ne soutiennent pas un vaccin contre le COVID-19 est une "erreur stupide ".
La 75e Session de l'Assemblée générale à New York. Photo : VNA/CVN

Dans un entretien accordé à "ONU Info", à l'ouverture de la 75e Session de l'Assemblée générale, Antonio Guterres, a déclaré que "la pandémie de COVID-19 devrait être une leçon d'humilité pour les dirigeants du monde, et un manque de solidarité de la part de certaines nations riches envers les pays en développement, signifie que nous allons tous payer un lourd tribut" .

Evaluant la situation sanitaire mondiale, le chef de l'ONU a exprimé son inquiétude. "La pandémie nous a montré l'énorme fragilité du monde. Non seulement par rapport à la COVID-19, mais aussi par rapport au changement climatique, à l'anarchie dans le cyberespace, aux risques de prolifération nucléaire, aux impacts des inégalités sur la cohésion de la société" a-t-il expliqué.

Il a estimé que le fait qu'"un virus microscopique nous ait mis à genoux cela devrait conduire les dirigeants du monde à beaucoup d'humilité, et à la solidarité dans la lutte contre la COVID-19. Mais nous savons qu'il n'y a pas eu d'unité. Chaque pays a adopté sa propre stratégie, et nous avons vu les résultats : le virus a progressé partout".

S'agissant de la question climatique le SG de l'ONU a indiqué que l'objectif des Nations Unies a été défini par la communauté scientifique. "Nous devons absolument limiter la hausse de la température à 1,5 degré Celsius, d'ici la fin du siècle. Pour cela, nous devons atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Et pour cela, nous devons avoir une réduction d'environ 45% des émissions de gaz à effet de serre au cours de la prochaine décennie", a-t-il affirmé.

Pour ce qui est des objectifs de la communauté internationale en matière de développement durable, M Guterres a fait savoir "qu'en raison de la COVID-19 et de la nécessité de relancer nos économies, nous dépensons actuellement des billions de dollars. Donc, si vous dépensez des millions d'USD, faisons-le en accord avec les objectifs de développement durable".

"Faisons-le en accord avec le Programme 2030. Reconstruisons mieux nos économies, avec plus d'équité dans la lutte contre les inégalités, avec plus de durabilité dans la lutte contre le changement climatique, et en abordant tous les autres aspects qui sont pertinents aux objectifs de développement durable", a-t-il exhorté.

Evoquant la jeunesse, me chef de l'ONU a expliqué que "la jeune génération est beaucoup plus cosmopolite que la mienne". "Ils ressentent une approche universaliste des problèmes. Ils comprennent que nous devons être ensemble. Et donc ils comprennent que nous avons besoin d'un multilatéralisme plus fort", a -t-il indiqué.

La 75e session de l’Assemblée générale des Nations unies s’ouvre aujourd’hui. Une année particulière en raison de la pandémie de COVID-19. Le débat général annuel sera virtuel, les chefs d’État et de gouvernement ne pouvant pas se déplacer à New York.
 

APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ao dài, la fierté des Vietnamiens

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.