16/05/2019 16:49
Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad Malki, a annoncé mercredi 15 mai que les Palestiniens ont officiellement déposé une plainte devant la Cour pénale internationale (CPI), contre les États-Unis, pour avoir installé leur ambassade à Jérusalem, en violation du droit international.
>>Conflit israélo-palestinien: l'ONU s'inquiète de la montée de l'extrémisme 
>>Les États-Unis vont fermer le bureau de l'OLP à Washington
>>Washington menace de fermer la mission de l'OLP, les Palestiniens en colère


Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad Malki.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad Malki a exhorté la CPI à ouvrir immédiatement une enquête sur la situation des Palestiniens sous occupation israélienne, notamment à la lumière de l'intention du gouvernement israélien de prochainement annexer la Cisjordanie, peut-on lire dans un communiqué.

M. Malki a également remis un rapport annuel à la CPI sur les crimes israéliens perpétrés à l'encontre du peuple palestinien.

Le chef de la diplomatie palestinienne a exhorté la CPI à rendre justice aux victimes, car le système juridique israélien est injuste et joue un rôle dans le système d'occupation militaire instauré par Israël.

Il a par ailleurs exprimé le soutien que la Palestine apporte à la CPI suite aux menaces que les États-Unis ont proférées à son encontre.

L'Autorité palestinienne a déclaré boycotter l'administration américaine depuis que les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël en décembre 2017 et installé leur ambassade en Israël à Jérusalem en mai 2018.

Depuis, l'administration américaine a pris plusieurs mesures à l'encontre des Palestiniens, notamment la fermeture du bureau de l'Organisation de libération de la Palestine à Washington, la réduction de l'aide octroyée à la seule institution des Nations unies apportant un soutien aux réfugiés palestiniens (UNRWA) et la réduction de l'aide versée aux Palestiniens.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hidden Gem ou le lieu de rencontre des écologistes

Du 27 avril jusqu’au 2 septembre, le Parc culturel de Dâm Sen, connu pour ses divertissements, ouvre ses portes tous les soirs de la semaine avec son thème "Dâm Sen by night" (Dâm Sen dans la nuit).