05/02/2019 10:00
Aller à la pagode à l’occasion du Nouvel An lunaire est une tradition millénaire et une belle marque de spiritualité liées à la culture et à la croyance des Vietnamiens. On y va pour solliciter la santé, la chance ou le bonheur.
>>Voyage spirituel: quand les moines servent de guides

Trân Quôc, une des plus belles pagodes du Vietnam

Pagode Trân Quôc.

Trân Quôc est considérée comme la plus ancienne pagode de Hanoï. Elle fut d’abord érigée de 541 à 547, sur la rive droite du fleuve Rouge. Elle a été déplacée en 1615 sur une presqu’île baptisée Poisson Rouge du lac de l’Ouest, le plus grand lac de Hanoi, avec un pourtour de 17 km. Elle est réputée en tant que haut lieu spirituel et vestige culturel, architectural de la capitale vietnamienne. 

Son histoire fut intimement associée à la création de l’État vietnamien Van Xuân, d’où son premier nom Khai quôc (fondation de la nation) qui se changea en An Quôc (paix de la nation) sous le règne du roi Lê Thanh Tông (1434-1442) puis en Trân Quôc (défense de la nation) sous celui du roi Lê Hy Tông (1680-1705).

Pour son cadre naturel, sa quiétude, son nombre assez complet de statues de Bouddha (le trio de statues symbolisant les trois mondes: passé, présent et avenir), Amitabha, la déesse de la miséricorde Guan Yin, sans compter 14 stèles anciennes, la pagode Trân Quôc a été choisie par le site internet touristique américain Thrillist comme l’une des plus belles pagodes du monde. C’est une destination de choix non seulement des pèlerins bouddhistes mais aussi de visiteurs du monde entier.

La pagode Trân Quôc conserve toujours son architecture unique avec, planté dans la cour du site, un arbre de la Bodhi (autrement nommé arbre du Bouddha, à l’ombre duquel le Bouddha fondateur- le prince indien Siddarta Gautama - a réussi à s’éveiller à la connaissance parfaite de la Vérité). Cet arbre était une bouture, issue de l’arbre historique, offerte à la pagode par le président indien Rajendra Prasad à l’occasion de sa visite au Vietnam en 1959. Avec son architecture harmonieuse et sa grande valeur spirituelle, Trân Quôc a été classée “patrimoine historique culturel” en 1989.

Quan Su, la pagode des ambassadeurs

Quan Su est une ancienne pagode, sise au 73, rue du même nom. La plupart des bouddhistes, qui viennent à Hanoï, ne peuvent ignorer ce lieu bouddhique. 
Le nom "pagode des ambassadeurs" a son histoire. Sous le règne de Lê Thê Tông (XVe siècle), plusieurs pays bouddhiques comme Chiêm Thành (Champa) et Ai Lao (Laos) envoyaient souvent des ambassadeurs au Dai Viêt, nom officiel du Vietnam à l’époque. L’empereur Lê Thê Tông ordonna la construction d’un bâtiment pour les loger. Étant tous bouddhistes, ils suggérèrent un lieu de culte dans les locaux du bâtiment. C’est ainsi que fut créée la fameuse pagode.

Pagode Quan Su.

En 1934, avec la naissance de l’Association bouddhique du Tonkin, la pagode Quan Su a été choisie comme siège central. En 1942, elle a été rénovée selon les plans des architectes Nguyên Ngoc Ngoan et Nguyên Xuân Tùng. En 1980, l’Association bouddhique du Tonkin a été rebaptisée Église bouddhique du Vietnam et la pagode Quan Su abrite toujours son siège social. Chaque année, au 4e mois lunaire, la pagode organise la cérémonie d’anniversaire de la naissance de Bouddha, un grand et important événement bouddhique de l’année.

Les grandes cérémonies à la pagode Phuc Khanh

Phuc Khanh, une autre ancienne pagode de la capitale, est également connue sous le nom de So ou Thinh Quang. Située dans une zone surpeuplée de l’arrondissement de Dông Da, elle attire bon nombre de pèlerins et de visiteurs.

La raison en est que la pagode organise régulière-ment d’importantes cérémonies, la plus grande le 14e jour du 1er mois lunaire, deux semaines après la fête du Têt dérommée, la "Grande cérémonie pour la paix de toutes les familles". À cela s’ajoutent de nombreuses autres cérémonies dont le but est de faire disparaître les malheurs au début de l’année.

La pagode a été construite à la fin de la dynastie des Trân (1225-1400) et au début de celle des Lê postérieurs (1428-1788). Ensuite, elle a été détruite par un incendie. Elle a été restaurée plusieurs fois entre les années 1853 et 1998. Le site est connu aussi pour ses 20 statues sculptées au XVIIIe siècle dans le style artistique de Tây Son, ainsi que ses 21 stèles en pierre et trois cloches en bronze…

Pagode Hà, destination prisée des amoureux

La pagode Hà, située dans une rue calme de l’arrondissement de Câu Giây, est devenue depuis longtemps une destination de choix des jeunes surtout lors du Nouvel An. La raison pour laquelle la pagode est fréquentée notamment par des jeunes, c’est que ces derniers souhaitent venir y prier les bouddhas pour être chanceux en amour.

Selon une légende, la pagode Hà a été construite par une famille exerçant la poterie, originaire de Bôi Khê (en banlieue de Hanoï). Actuellement, il reste encore dans la pagode l’autel qui est dédié à son culte. À droite de cette pagode se trouve une maison communale du même nom (au Vietnam, chaque village dispose d’une maison communale dédiée à son génie protecteur). Elle est entièrement construite en bois précieux et vénère les génies tutélaires - deux généraux du roi Triêu Viêt Vuong, vainqueur des occupants étrangers au VIe siècle.

La pagode Hà compte de nombreux arbres dont le plus ancien a  plus de 300 ans. Au fil du temps, elle a fait l’objet de nombreuses restaurations, réparations et embellissements qui lui ont permis d’être plus belle et plus spacieuse. Le long de la rue menant à la pagode Hà, on ne vend que des roses qui symbolisent la passion et l’amour. Les boutiques de souvenirs autour de cette célèbre pagode vendent également beaucoup de bagues, qui vont également par paires... comme un gage en amour!
Texte et photos: Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Ouverture du festival de la grotte de Quang Binh en 2019 Placé sous le thème "Quang Binh - mystères éternels", le festival de grottes a commencé le 20 juillet dans la province centrale de Quang Binh.