27/05/2020 08:30
Allocations sociales, dialogues directs avec les employeurs, formations de reconversion professionnelle, prêts préférentiels… Tels sont quelques-uns des privilèges que le gouvernement et les organisations syndicales accordent aux ouvriers à l’occasion de ce mois de mai, qui leur est dédié.
>>L’emploi et les revenus des travailleurs garantis
>>Les syndicats aident les travailleurs en difficulté

Décaissement d’une enveloppe d’allocations sociales

Dào Ngoc Dung, ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales


L’enveloppe d’allocations sociales de près de 62.000 milliards de dôngs initiée par le gouvernement en faveur des travailleurs indépendants, des ouvriers et des personnes en situation difficile et précaire à cause de la pandémie de COVID-19 est en train d’être décaissée dans l’ensemble du pays. Cette aide d’urgence constitue une décision sans précédent et montre la préoccupation particulière du gouvernement accordée à environ 20 millions de Vietnamiens, essentiellement des travailleurs indépendants et ouvriers tombés au chômage en raison de leur rupture de contrat de travail.

Ce plan de soutien traduit également l’engagement du gouvernement et sa détermination à ne laisser aucun de ses compatriotes sur la touche. Les bénéficiaires ont commencé à recevoir de l’argent depuis le 10 mai. J’ai demandé aux villes et provinces d’accélérer le décaissement de fonds qui doit être exécuté de manière rapide et en toute transparence conformément aux instructions.

Pour percevoir l’allocation, les travailleurs indépendants ou ouvriers doivent être identifiés au préalable par les autorités de leur lieu de résidence. Les statistiques les plus récentes indiquent qu’entre janvier et avril, 670.000 travailleurs ont connu une rupture de contrat de travail. Le nombre d’inscriptions à l’assurance-chômage en avril est de 102.000, soit une hausse de 9% par rapport au mois de mars. Depuis que l’épidémie est maîtrisée, en mai, la tendance est au retour au travail pour les employés des entreprises, ce qui est un bon signe pour la reprise du marché du travail.


Dialogues entre autorités, employeurs et employés

Nguyên Thi Vân Hà, présidente de la Confédération du travail de Bac Ninh (Nord)

Pour ce mois de mai traditionnellement consacré aux ouvriers, la Confédération du travail de la province de Bac Ninh (Nord) a organisé plusieurs activités majeures, notamment des récompenses pour les membres syndicaux ayant des réalisations remarquables dans les mouvements d’émulation, des visites à des familles ouvrières en situation difficile ou victimes d’accidents et de maladies professionnelles, ainsi que des dialogues directs entre autorités provinciales, employeurs et employés afin de recueillir les desiderata des ouvriers et les résoudre à temps.

D’après nos enquêtes, en raison de la pandémie de COVID-19, de nombreuses entreprises ont dû supprimer les heures de travail des ouvriers, les plaçant ainsi dans des situations difficiles causées notamment par la réduction de leurs revenus ou la perte de leur emploi... Face à la situation, en avril, la Confédération s’est activement coordonnée avec l’Église bouddhique de Bac Ninh pour installer un distributeur de riz dans la zone industrielle de Quê Vo qui concentre un grand nombre d’ouvriers pour approvisionner gratuitement les travailleurs en difficulté. Ce distributeur fonctionne toute la journée jusqu’à 18h30.

Afin de garantir le partage équitable, nous munissons les bénéficiaires d’un coupon pour recevoir gratuitement chaque jour trois kilos de riz par personne. Les ouvrières enceintes et/ou ayant des enfants en bas âge reçoivent également des denrées supplémentaires.


Formations de reconversion professionnelle

Nguyên Duy Minh, président de la Confédération du travail de Dà Nang (Centre)


Pour honorer le Mois des ouvriers, la Confédération municipale du travail de Dà Nang a choisi le thème "Assurer l’emploi et les revenus des travailleurs, améliorer leurs conditions de travail et maîtriser les risques sur la sécurité et l’hygiène au travail". Dans ce sens, près de 4 milliards de dôngs prélevés du budget syndical municipal ont été décaissés pour soutenir les travailleurs.

Selon les statistiques, Dà Nang recense plus de 60.000 personnes ayant perdu leur emploi ou subi une réduction de leurs heures de travail. Aussi, le point d’orgue est l’organisation de formations de reconversion professionnelle en faveur des travailleurs tombés au chômage. À travers ces cours, nous voulons leur offrir la possibilité de changer d’emploi en cette conjoncture difficile. En outre, la Confédération organise des cours de sensibilisation auprès des ouvriers du BTP sur la nécessité de prendre des mesures appropriées pour garantir la sécurité du travail.


Prêts de 50 milliards de dôngs

Truong Thi Bich Hanh, présidente de la Confédération du travail de Binh Duong (Sud)


Après des visites sur le terrain pour examiner la situation d’un certain nombre d’entreprises, la Confédération du travail de la province de Binh Duong a constaté qu’en raison de la pandémie de COVID-19, de nombreuses sociétés ont dû suspendre leurs activités, réduire l’envergure de leur production, voire fermer leurs portes en raison de l’absence de commandes et de la pénurie de matières premières, notamment. Autant de facteurs qui ont eu un impact important sur la vie des travailleurs.

Selon des données, au 11 mai, 270 entreprises ont été directement touchées par le COVID-19, plaçant 140.650 ouvriers membres de syndicats au chômage.
En avril, la Confédération provinciale du travail a décidé d’octroyer 500.000 dôngs prélevés du budget syndical à chacun des ouvriers en situation particulièrement difficile. En outre, nous avons sollicité une assistance de l’Institution de microfinance pour l’emploi et les pauvres (Capital aid for employment of the poor microfinance Institution). Ses deux filières à Binh Duong octroieront ainsi des prêts de 50 milliards de dôngs en faveur des travailleurs en rupture de contrat ou ayant subi une réduction de 30% de leurs revenus. Chacun pourra emprunter au maximum 5 millions de dôngs par an avec un taux d’intérêt annuel de 2%, sur une échéance de 6-12 mois.

En outre, la Confédération a demandé aux syndicats à tous les échelons de négocier avec les propriétaires de logements afin de réduire les loyers des ouvriers. Des premiers succès ont été enregistrés : entre avril et mai, les propriétaires de plus de 8.500 logements loués aux ouvriers dans les villes de Thu Dâu Môt, Thuân An et Di An ont ainsi réduit leurs loyers de 50%, voire de 100% dans certains cas. Ils ont également remis des aliments (riz, nouilles instantanées…) aux ouvriers en situation difficile. 

Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai