17/09/2018 22:59
L’Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam a tenu récemment à Hanoï un colloque sur la participation des organisations sociales à la protection de l’environnement.
>>Smart city: des scientifiques au service de Hanoï
>>Rassembler les élites vietnamiennes d’où qu’elles viennent
>>Des innovations technologiques pour ramener les jeunes vers l'agriculture

Panorama du colloque le 12 septembre à Hanoï. Photo: Thu Phuong/CVN

L’Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam réunit 3 millions d’intellectuels, qui travaillent dans 86 associations professionnelles, 63 antennes locales, 500 organisations scientifiques et technologiques et une centaine de journaux.

Lors du colloque en question, des spécialistes de l’environnement, vietnamiens et étrangers, ont présenté différents modèles de protection environnementale, allant de la préservation des arbres séculaires au refus de l’amiante, en passant par la gestion des déchets urbains, des eaux usées, ou encore par la fabrication de biogaz.

"La stratégie nationale de protection de l’environnement jusqu’en 2020 avec une vision pour 2030 est à mon sens incomplète dans la mesure où elle n’accorde pas aux organisations sociales le rôle qu’elles méritent dans ce travail", a estimé Pham Van Tân, vice-président et secrétaire général de l’Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam. "Non seulement les organisations sociales, mais tous les acteurs du secteur privé doivent s’impliquer davantage."

En l’espace de 5 ans, les organisations membres de l’Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam ont réussi à mobiliser 10 millions de dollars pour la protection environnementale, a fait savoir Nguyên Van Phân, du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement.

"Avec leurs activités riches et diversifiées, les organisations sociales ont su sensibiliser la communauté à la protection de l’environnement et gagner la confiance de partenaires internationaux. Mais à mon avis, il faudra aussi améliorer la coordination entre les organisations sociales et entre celles-ci et les services compétents de l’État", a-t-il ajouté.

Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement a créé un centre d’informations dans l’optique de faciliter les échanges d’informations au niveau national comme au niveau international.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.