09/08/2020 09:45
L’ancienne prison de Hoa Lo, au centre-ville de Hanoï, accueille désormais des visiteurs les nuits de fin de semaine. Une nouvelle initiative pour stimuler le tourisme local.
>>Donner plus de vitalité aux nuits hanoïennes
>>Économie "by night", mine d’or à exploiter

Façade de la prison de Hoa Lo à Hanoï.

Depuis le 24 juillet, l’ancienne prison de Hoa Lo, située dans la rue homonyme à Hanoï, est ouverte tous les vendredis, samedis et dimanches soirs, en-dehors des horaires ordinaires.

Retour vers le passé

D’une durée de 45 minutes, la visite permet de voyager dans le temps et de retourner dans un passé pas si lointain. En découvrant ce lieu le soir, on peut mieux y ressentir la cruauté en œuvre dans cette prison coloniale, ainsi que le courage et le sacrifice des héros qui y furent incarcérés pour défendre la Patrie et contribuer à la résistance contre les occupants.

Afin de rendre la découverte de l’ancienne prison plus attrayante, le comité d’organisation a fait installer des bougies et lampes dans les couloirs, ainsi que des animations sonores à certains points de la visite. On découvre également l’architecture et des faits remarquables sur la lutte de ces prisonniers politiques vietnamiens.

Guillotine dans la prison de Hoa Lo.  
Cette initiative du comité de gestion de Hoa Lo est réalisée en coopération avec l’agence de voyage Hanoitourist, qui recommande la visite à un public de plus de 16 ans. Le port d’habits décents est obligatoire et il est interdit d’utiliser son téléphone portable, de filmer et de prendre des photos au cours de la visite. Une fois celle-ci terminée, les visiteurs se voient offrir un cadeau-souvenir.

Histoire de Hoa Lo

Construite par les autorités coloniales françaises à la fin du XIXe siècle, la prison de Hoa Lo, initialement appelée Maison centrale, a débuté ses activités en 1896 après trois années de construction. Avec près de 13.000 m2, elle était à cette époque-là l’une des plus grandes prisons d’Indochine et s’est employée à incarcérer les patriotes vietnamiens et les combattants révolutionnaires afin d’endiguer la montée en puissance des mouvements indépendantistes. Le complexe carcéral était alors composé de la prison et d’un tribunal tout en étant également le siège de la police secrète.

Une cellule destinée à l’incarcération des prisonniers politiques dans l’ancienne prison de Hoa Lo.

La Maison centrale de Hanoï était connue pour ses conditions de détention extrêmement sévères et concentrationnaires. Plus de 2.000 détenus y étaient entassés alors que les locaux ne pouvaient en accueillir que 500.  Elle est alors devenue un foyer révolutionnaire où se concentrait le ressentiment envers l’autorité brutale du régime colonial.

Après le départ des Français en 1954, la Maison centrale est devenue la prison de Hoa Lo, reprenant le nom de la rue où elle s’élevait. De 1963 à 1973, elle a accueilli les pilotes américains dont les avions avaient été abattus lors des bombardements du Nord du pays.

Seule une partie de la prison, d’une superficie d’environ 2.500 m2, a été sauvegardée et transformée en musée. À noter qu’elle a été classée monument historique en 2007.
Texte et photos : Mai Quynh-VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.