22/06/2018 12:07
Un séminaire a été organisé, jeudi 21 juin à Hô Chi Minh-Ville, par le ministère sud-coréen de la Sécurité sanitaire des aliments et des Produits pharmaceutiques pour mettre à jour les entreprises vietnamiennes opérant dans la production et l'exportation de produits agricoles sur l'introduction complète du système de liste positive.
>>Renforcer la connexion des entreprises vietnamiennes et sud-coréennes
>>Saisir les opportunités offertes par l’accord de libre-échange Vietnam - R. de Corée

Le directeur adjoint du Département des marchés d'Asie et d'Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce, Lê An Hai, s'exprime le 21 juin à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: VNA/CVN

L'introduction complète du système de liste positive (PLS) de la République de Corée des résidus des médicaments phytosanitaires pour les produits agricoles importés dans ce pays est non seulement un défi pour les produits agricoles du Vietnam, mais aussi une opportunité pour le pays d'améliorer la qualité des produits afin d’accéder à des marchés plus exigeants. C’est ce qu’a déclaré Lê An Hai, directeur adjoint du Département des marchés d'Asie et d'Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce.

La République de Corée a introduit le PLS pour les grains, les noix et les fruits tropicaux importés en décembre 2016, et le pays prévoit de mettre en œuvre le PLS pour tous les produits agricoles à partir du 1er janvier 2019, à l'exclusion des produits utilisés à d'autres fins que les aliments, tels que les herbes médicinales, a déclaré Kwon Chan-hyeok, un représentant du le ministère sud-coréen de la sécurité sanitaire des aliments et des produits pharmaceutiques.

La République de Corée est parmi les grands importateurs de produits agricoles du Vietnam. Les importations sud-coréennes de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vietnamiens ont été portées de 700 millions de dollars en 2015 à 1,8 milliard de dollars l'année dernière, soit 3,4% des importations sud-coréennes de ces produits, a noté Lê An Hai.

Pour maintenir sa position sur le marché sud-coréen et appliquer pleinement l'Accord de libre-échange Vietnam - République de Corée, il a exhorté les agriculteurs et les exportateurs vietnamiens à s'adapter rapidement aux nouvelles exigences.

Il a également conseillé aux entreprises de mettre à jour régulièrement les nouvelles exigences et politiques concernant les marchandises importées de leurs marchés étrangers, et investir davantage dans l'application de technologies de pointe dans la production et utiliser les pesticides de manière plus appropriée pour assurer la sécurité sanitaire des aliments et le développement durable.

Certains exportateurs participant à l'événement ont exprimé la nécessité de contrôler sévèrement l'utilisation des pesticides de la production agricole à la distribution. À cette fin, ils auront besoin de la coopération de tous ceux qui sont impliqués, comme les agriculteurs et les acheteurs en gros.

En outre, le gouvernement doit également prendre des mesures plus strictes pour contrôler efficacement l'utilisation des pesticides.

La partie coréenne a recommandé aux agriculteurs et aux exportateurs vietnamiens de vérifier les limites maximales de résidus autorisées par la République de Corée avant leur utilisation sur le site web: www.foodsafetykorea.kr/foodcode.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.