19/04/2021 17:03
Nguyên Cao Dông, chef de cabinet du Centre culturel du Vietnam à Paris, auprès de l’ambassade du Vietnam en France, fait le point sur les empreintes des accomplissements des années écoulées ainsi que sur les démarches et objectifs pour développer le Vietnam dans l’avenir, des quatre dirigeants vietnamiens nouvellement élus pour le mandat 2021-2026.
>>Poursuite des félicitations aux nouveaux dirigeants vietnamiens
>>Félicitations aux dirigeants vietnamiens
>>Félicitations de dirigeants étrangers à de nouveaux dirigeants vietnamiens

Le secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong, s’exprime devant l’Assemblée nationale, le 1er avril.
Photo : Phuong Hoa/VNA/CVN

Après le succès du XIIIe Congrès national du Parti, la XIVe Assemblée nationale du Vietnam (2016-2021) a tenu sa session finale. L’une de ses missions importantes consiste à élire les nouveaux dirigeants du pays, dont les trois postes clés sont : le président de la République, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale.

Comme prévu, l’élection de la XVe Assemblée nationale (2021-2026) du Vietnam aura lieu le 23 mai, lorsque les nouveaux dirigeants du pays mentionnés ci-dessus seront confirmés à leurs postes par la XVe Assemblée nationale. La mise en œuvre de ces deux élections avec un personnel presque inchangé, se déroulant en peu de temps a pour but d’affermir rapidement les personnels dirigeants, en veillant à ce que le pays ne tombe pas dans une période de "vide du pouvoir".

En même temps, elle permet de suivre et de mettre en œuvre rapidement les stratégies approuvées par le dernier congrès du Parti. Il s’agit d’une caractéristique unique tirée de l’expérience politique pratique des dirigeants vietnamiens. Au cours des cinq prochaines années, les quatre principaux dirigeants, ou les "quatre piliers" du Vietnam, seront des personnes très appréciées pour promouvoir le développement du pays.

De gauche à droite : le président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê ; le président de la République, Nguyên Xuân Phuc ; le secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong ; et le Premier ministre Pham Minh Chinh. 
Photo : VNA/CVN

Nguyên Phu Trong occupe le poste de secrétaire général du Parti communiste du Vietnam. Il s’agit d’un cas particulier car selon le règlement électoral, il est considéré trop âgé. Cependant, au cours de ses deux derniers mandats à ce poste, Nguyên Phu Trong s’est révélé être un dirigeant disposant d’un grand prestige national comme international. Les Vietnamiens pensent qu’il sera en mesure d’aider le pays à se développer davantage, notamment grâce à ses politiques et actions drastiques contre la corruption.

Nguyên Xuân Phuc, quant à lui, occupe le poste de président de la République après un mandat très réussi en tant que Premier ministre. Il a laissé une grande empreinte sur le plan international en permettant au Vietnam de réaliser avec succès le double objectif de contrôle réussi de l’épidémie de COVID-19 et de développement économique.

En même temps, lors de son mandat en tant que Premier ministre, le Vietnam a rempli avec succès son rôle de président de l’ASEAN en 2020. De surcroît, le pays a été élu par le Conseil de sécurité des Nations unies comme membre non permanent pour le mandat 2020-2021 avec un nombre quasi absolu de voix (192 sur 193 membres). Par conséquent, même s’il est un peu âgé selon le règlement électoral, Nguyên Xuân Phuc reste toujours digne de confiance et a été élu comme président de la République, il s’agit également d’un cas particulier.

Le président de la République, Nguyên Xuân Phuc, prête serment, le 5 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le président de l’Assemblée nationale est Vuong Dinh Huê, un dirigeant qui vient du milieu scientifique et du secteur financier. Il a occupé de nombreux postes importants tels que ministre des Finances, vice-Premier ministre et plus récemment, secrétaire du Comité du Parti pour Hanoï. Il a reçu un vote de confiance absolue pour le poste de président de l’Assemblée nationale, ce qui témoigne de la confiance des membres de l'organe législatif pour son nouveau rôle.

Le cas de l’élection de Pham Minh Chinh au poste de Premier ministre a marqué un changement important dans la tradition politique du Vietnam. Au fil des années, ce poste était généralement offert à une personne qui avait auparavant assumé le poste de vice-Premier ministre.

Le président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê (droite) félicite le nouveau Premier ministre Pham Minh Chinh, le 5 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Cela montre que les dirigeants vietnamiens ne prennent pas le facteur régional trop "à le lettre" et se soucient  en priorité de trouver une personne capable de conduire le pays vers une stratégie ambitieuse : d’ici 2030, à l’occasion du 100e anniversaire de la création du Parti communiste, le Vietnam deviendra un pays développé avec une industrie moderne et un revenu moyen élevé ; d’ici 2045, à l’occasion du 100e anniversaire de la fondation de l’État, il deviendra un pays développé et à revenu élevé.

Selon les observateurs politiques, Pham Minh Chinh a obtenu de nombreux succès lors de son mandat de secrétaire du Comité provincial du Parti pour Quang Ninh de 2011 à 2016, une province avec une forte avance dans le développement du tourisme avec la célèbre baie de Ha Long. Les investisseurs nationaux et étrangers ont tous été impressionnés par sa vision, son action et son caractère décisif dans l’élaboration des stratégies ainsi que la promotion des projets d’investissement dans la province.

Le président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê prête serment le 31 mars.
Photo : VNA/CVN

Il a été élu membre du Bureau politique du Vietnam lors du XIIe Congrès national du Parti en 2016, il était également le président de la Commission centrale d’organisation du Parti. Il continue de récolter des succès au sein de ses différentes tâches telles que le consolidement du personnel, le renforcement de la supervision et du contrôle du pouvoir ainsi que dans la lutte contre la corruption au sein du Parti et du système politique. Avec une vaste expérience et des réalisations aux niveaux local et central, il a été choisi comme Premier ministre pour continuer à promouvoir et à réaliser son objectif : à savoir que le Vietnam deviendra un pays développé dans la région et le monde.

Au cours de ces dernières années, le Vietnam a connu de nombreux succès en matière de développement économique et de renforcement du rôle et de la position du pays sur la scène internationale. Cependant, afin de continuer à créer de nouveaux moteurs de croissance, en particulier en cette période de concurrence féroce entre les grands pays et de l’impact de l’épidémie de COVID-19, les dirigeants vietnamiens doivent disposer de nouvelles politiques pour exploiter le potentiel du pays afin de profiter pleinement de la "structure démographique d’or" (le nombre de personnes en âge de travailler a doublé par rapport au nombre de personnes à charge) d’un pays de 100 millions d’habitants.

Nguyên Cao Dông/CVN








 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.