24/06/2014 08:46
Mardi 24 juin, la Chine maintenait toujours de 102 à 108 navires dans une zone située d'entre 10 et 11 milles environ de sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 implantée dans les eaux maritimes du Vietnam, selon la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam.

>>Mer Orientale : la Chine poursuit ses actes agressifs

Ce sont 37 à 39 navires de garde-côtes, 12 à 14 de transport, 17 à 19 remorqueurs, 30 de pêche et 6 bâtiments de guerre qui se sont déployés par groupe en demi-cercle devant la plate-forme.

De 13h10 à 14h25, un avion immatriculé CMS-B3586 a survolé à quatre reprises sur une route Sud-Sud-Est le secteur de la plate-forme à une altitude de 500 à 700 avant de repartir par le Nord-Est.

Les navires de la Surveillance des ressources halieutiques ont mené leurs activités de 9 à 11 milles de la plate-forme chinoise pour continuer de demander la Chine de se retirer de eaux vietnamiennes.

Les navires de garde-côtes, de surveillance de la mer, de patrouille maritime et de remorquage chinois se sont regroupés et se sont déplacés à grande vitesse pour s'approcher des navires vietnamiens, jusqu'à seulement 10 m dans certains cas, afin de les repousser de la plate-forme. A 8h, cinq remorqueurs, 6 navires de garde-côtes et le patrouille maritime 11 de la Chine ont repoussé les navires vietnamiens en activité à environ 10,5 milles de la plate-forme.

Les navires de Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam sont demeurés sur le terrain pour demander à la Chine de respecter le droit international en se retirant.

Les bateaux de pêche vietnamiens ont poursuivi une activité normale dans la pêcherie traditionnelle du pays à l'Ouest-Sud-Ouest, à environ 40 à 45 milles de la plate-forme chinoise, tandis que près de 30 navires de pêche chinois, avec le soutien de deux navires des garde-côtes chinois, se sont regroupés pour les repousser.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.