04/07/2018 09:04
Trois naufrages et près de 180 morts ou disparus en cinq jours en Méditerranée. Le rythme des départs de migrants, en grande majorité africains, de Libye s'est accéléré après un accord européen destiné à dissuader de telles traversées.
>>Libye: 63 disparus dans un nouveau naufrage en Méditerranée
>>Migrants: Trois bébés morts, une centaine de disparus au large de la Libye

Des migrants ayant survécu au naufrage de leur canot pneumatique sont amenés sur le rivage à al-Hmidiay, à l'est de Tripoli, le 29 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Mardi 3 juillet, un nouveau naufrage est venu rappeler ces drames humains de l'immigration clandestine. Au moins sept personnes, dont deux enfants, ont péri et 123 autres ont été secourues, après que leur embarcation a coulé non loin des côtes libyennes.

Les corps de cinq migrants n'ont pas pu être repêchés, a indiqué le capitaine d'un navire de la marine libyenne, Rami Ghommeidh. Deux enfants ont été retrouvés sans vie sur l'embarcation, a-t-il ajouté sans être en mesure de fournir davantage de détails.

Dimanche 1er juillet, 63 migrants ont été portés disparus en mer et 41 ont pu être sauvés parce qu'ils portaient des gilets de sauvetage. Les rescapés ont indiqué que 104 personnes étaient à bord de l'embarcation qui a coulé au large de Garaboulli, à 50 km à l'est de Tripoli.

Cette région est devenue depuis quelques mois le principal point de départ de canots pneumatiques surchargés de migrants qui veulent tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée vers l'Italie, distante de quelque 300 km.


Et vendredi 29 juin, les corps de trois bébés ont été repêchés dans la même zone, tandis qu'une centaine de personnes, dont des femmes et des enfants, ont été portées disparues. Seulement 16 migrants ont pu être sauvés.

Par ailleurs une vingtaine de corps, "vraisemblablement" des migrants morts noyés, ont été découverts durant les trois derniers jours sur le littoral, à l'est de la capitale Tripoli, selon Mohamad al-Imam du Croissant rouge libyen.

Quatre corps ont été découverts mardi 3 juillet gisant au milieu des rochers ou flottant près de la côte, selon un photographe de l'AFP sur place.

Le bilan des derniers jours, porte à 1.000 le nombre de morts en Méditerranée en 2018, a déploré lundi l'Organisation internationale des migrations (OIM).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.