10/05/2015 16:26
Depuis toujours, les pierres sont liées à la culture et à la spiritualité des membres de l’ethnie Nùng, habitant dans la commune de Phuc Sen, district de Quang Yên, province de Cao Bang (Nord).
Les murets en pierre permettent de délimiter les terrains agricoles de la commune de Phuc Sen. Photo : Net/CVN

Les Nùng les disposent aux abords des chemins, autour de leurs maisons, de leurs champs et de leurs jardins.

Les murets en pierre sont omniprésents dans les hameaux de Khào A, Dâu Co, Phia Trang, etc. Les habitants de la commune voient ses murets depuis leur enfance. Selon leurs ancêtres, ils protègent leurs maisons ou leurs jardins.

Le collège de Phuc Sen est entouré d’un muret en pierre. Photo : Net/CVN

Les murets en pierre mesurent généralement de 0,5 à 1 m de haut. Ils entourent les hameaux et embellissent leurs abords. Ils permettent aussi de délimiter les terrains agricoles. En outre, des pierres sont posées au pied des arbres ou sur
les tombes pour les protéger contre les animaux domestiques. Elles sont également utilisées comme égrugeoirs ou pour construire des bassins ou des gradins.
 
Des pierres sont posées sur les tombes. Photo : Net/CVN
 
«Les pierres sont étroitement liées à la culture des Nùng. De plus, elles apportent un sentiment de tranquillité», partage le président du Comité populaire de la commune de Phuc Sen. Les autorités encouragent d’ailleurs les habitants à maintenir ce trait culturel caractéristique des Nùng.
 
Les pieds des arbres sont entourés de pierre pour les protéger contre les animaux domestiques. Les locaux peuvent aussi s’y se reposer après le travail. Photo : Net/CVN
 
Huong Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.