03/08/2019 21:55
Les ministres des Affaires étrangères (AE) du Cambodge, du Laos, du Myanmar, de Thaïlande et du Vietnam ont hautement apprécié les contributions de la République de Corée à la région du Mékong, lors d’une réunion qui s’est tenue le 3 août à Bangkok.
>>La 10e réunion ministérielle sur la coopération Mékong - Gange

Les ministres des AE des pays du Mékong et de la République de Corée posent pour une photo lors de la réunion à Bangkok, le 3 août.
Photo: VNA/CVN

La 9e réunion des ministres des Affaires étrangères du Mékong - République de Corée a eu lieu en marge de la 52e réunion des ministres des AE de l’ASEAN dans la capitale thaïlandaise.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a dirigé la délégation vietnamienne à l'événement.

Les responsables participants ont apprécié les contributions de la République de Corée à la région du Mékong par le biais de l’aide publique au développement et du Fonds de coopération Mékong - République de Corée (MKCF). Ils ont également accueilli avec satisfaction la nouvelle politique du Sud de la République de Corée, avec pour objectif une communauté de paix et de prospérité centrée sur le peuple.

Ils ont convenu d'organiser le premier sommet Mékong - République de Corée en marge du Sommet ASEAN - République de Corée à Busan en novembre prochain.

Plan d'action Mékong - République de Corée

Lors de la réunion, les ministres ont examiné la mise en œuvre du plan d'action Mékong - République de Corée pour 2017-2020 et ont reconnu l'avancement des projets de coopération dans les ports maritimes, l'application des technologies de l'information et de la communication (TIC) à la culture et à l'éducation, la préservation des forêts et l’agriculture durable.

Ils ont convenu que, dans le futur, les pays du Mékong et la République de Corée poursuivront la mise en œuvre des projets prioritaires du plan d'action, renforceront la coordination avec d'autres mécanismes de coopération dans la région et encourageront la participation du secteur privé.

Ils poursuivront également les projets contribuant au développement durable, y compris la gestion et l'utilisation durable des ressources en eau, et collaboreront étroitement avec la Commission du Mékong.

En 2019, le MKCF soutiendra sept nouveaux projets, dont le projet vietnamien visant à promouvoir la capacité d'irrigation au service du développement agricole dans le delta du Mékong.

Au cours de la réunion, les ministres ont également discuté de certaines questions internationales et régionales, notamment celles de la Mer Orientale et de la péninsule coréenne, ainsi que de défis non traditionnels tels que les ressources en eau, la sécurité alimentaire et énergétique.

Domaines de coopération prioritaires

Applaudissant les contributions de la République de Corée à la région du Mékong, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a proposé des domaines de coopération prioritaires, tels que le dialogue, la formation de la main-d'œuvre et le transfert de technologie dans le domaine de la croissance verte, la coopération agricole pour développer des variétés végétales pouvant s'adapter au changement climatique, la gestion durable des écosystèmes forestiers submergés, l’utilisation rationnelle de l’eau, la collaboration en matière d’éducation, le développement des TIC dans les zones rurales et le développement de la main-d’œuvre dans les TIC.

Pour conclure la réunion, les responsables ont adopté la déclaration des coprésidents et décidé de tenir la prochaine réunion des ministres des AE du Mékong - République de Corée en marge de la réunion des ministres des AE de l’ASEAN au Vietnam, en 2020.

Ils ont également convenu de collaborer étroitement pour le succès du premier Sommet Mékong - République de Corée.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.