20/11/2020 23:02
Les ministres de l’Énergie des pays de l’ASEAN et leurs partenaires ont affirmé leur engagement à poursuivre des mesures durables de relance économique post-pandémie en renforçant les partenariats et la rénovation pour assurer la sécurité, la transformation et la reprise énergétiques.
>>Connexion énergétique, pilier important pour le développement durable de l’ASEAN
>>L’AIE donne la priorité à la coopération énergétique avec l’ASEAN

Vue de la 17réunion des ministres de l’Énergie de l’ASEAN+3 (Chine, Japon et République de Corée), le 20 novembre. Photo : VNA/CVN

Lors de la 17e réunion des ministres de l’Énergie de l’ASEAN +3 (Chine, Japon et République de Corée) (AMEM 3), tenue par visioconférence vendredi 20 novembre, les participants ont salué le Plan d’action de l’ASEAN pour la coopération énergétique (APAEC) pour la période 2021-2025.

Ils ont réitéré leur soutien à la mise en œuvre du programme à travers l’échange d’informations et de connaissances et des programmes visant à renforcer les capacités ainsi que des projets conjoints de recherche, de publication et de démonstration.

Les pays membres de l’ASEAN travaillent désormais à la possibilité de se redresser en équilibrant les coûts et les risques économiques tout en considérant l’équilibre optimal entre la sécurité nationale et la reprise économique.

En ce qui concerne la sécurité énergétique, les participants ont réaffirmé l’importance d’un approvisionnement stable en énergie propre à des prix abordables pour servir les activités économiques et quotidiennes.

Ils ont reconnu que le processus de transformation énergétique de l’ASEAN ne se concentre pas seulement sur des sources allant des combustibles fossiles aux énergies renouvelables, mais aussi sur la sélection d’énergie verte et durable et de technologies au service de la reprise post-pandémique.

Les pays de l’ASEAN+3 travaillent d’arrache-pied pour promouvoir la technologie du charbon propre (CCT), afin de soutenir la transformation vers une économie à faible émission de carbone.

Les ministres et chefs de délégation ont proposé le renforcement des promotions commerciales avec le nouveau rôle du CCT et du captage, de l’utilisation et du stockage du carbone.

Ils ont également encouragé les trois pays partenaires à poursuivre leur soutien au Forum de l’ASEAN sur le charbon (AFOC) et à mettre en œuvre l’APAEC dans la deuxième phase durant la période 2021-2025. Ils ont salué le résumé politique conjoint sur le nouveau rôle des centrales au charbon à l’ère de la transition énergétique préparé par le Centre de l’énergie de l’ASEAN (ACE) et le Centre japonais de l’énergie du charbon (JCOAL).

Les ministres et chefs de délégation ont salué le rôle de la Chine et du Japon dans le CCT à travers l’avancement de la technologie et le soutien politique. Ils continueront à travailler sur un certain nombre d’initiatives, y compris un centre de recherche intégré par l’Agence japonaise de l’énergie atomique (JAEA).

En raison de l’impact du COVID-19 sur le développement et la faisabilité des raffineries de pétrole et des infrastructures de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la région ASEAN+3, les participants ont salué les efforts des pays de l’ASEAN+3 pour renforcer la coopération entre les gouvernements, les organisations financières, et le secteur privé, pour fournir un meilleur accès aux ressources financières pour un relèvement complet.

Dans le même temps, ils ont également encouragé les pays de l’ASEAN+3 à accorder plus d’attention aux nouvelles technologies pour éliminer le carbone et digitaliser les chaînes de valeur du pétrole et du gaz. Ils ont convenu de convoquer la prochaine réunion en octobre 2021 au Brunei et d’adopter la déclaration conjointe de cette réunion.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.