26/02/2019 19:34
Le deuxième sommet États-Unis - République populaire démocratique de Corée (RPDC) aura lieu les 27 et 28 février à Hanoï. Les rues principales de la capitale sont décorées par des drapeaux, des fleurs et des panneaux.
>>Hanoï est prête pour le IIe Sommet États-Unis - RPDC
>>Le Premier ministre examine les préparatifs du Sommet États-Unis - RPDC
>>Ouverture du Centre international de presse

Des journalistes étrangers travaillent au Centre international de presse à Hanoï. Photo: Minh Dông/VNA/CVN

Environ 3.000 reporters issus de plus de 200 agences de presse venues de près de 40 pays et territoires sont arrivés au Vietnam pour couvrir les informations sur le sommet et les événements connexes. 

Une semaine avant le Sommet entre les États-Unis et la RPDC à Hanoï, un grand nombre de journalistes étrangers étaient présents dans la capitale pour préparer leurs reportages sur l'événement ainsi que sur le pays hôte.

L’Associated Press (AP) des États-Unis a envoyé dix caméramans, photographes et journalistes de ses bureaux.

Phoenix Television, chaîne de télévision chinoise basée à Hong Kong (Chine), a mobilisé 24 journalistes et reporters à Hanoï depuis le 18 février, a fait savoir Nguyên Anh Duc, reporter du bureau de Phoenix Television à Hanoï.

Le journaliste Hamid de Fuji TV (Japon) a indiqué qu'il attendait depuis plusieurs jours à la Maison d'hôte du gouvernement pour "chasser" les informations.

Ce journaliste était au Vietnam à la fin de 2017, l’année où le pays a organisé la Semaine des dirigeants économiques de l'APEC. Il s’est déclaré convaincu que le Vietnam organiserait avec succès le deuxième Sommet États-Unis - RPDC et accueillerait correctement les journalistes étrangers.

Tomokazu Tomita, chef du bureau de Jiji Press (Japon), a déclaré que son agence de presse couvrirait le deuxième sommet entre les États-Unis et la RPDC, avec cinq journalistes dont deux venus de Tokyo, deux de Séoul et un de Washington DC.

De nombreux journalistes se sont rendus à Hanoï pour la première fois et ont été impressionnés par le Vietnam et sa population, en particulier par les efforts du pays hôte pour préparer le sommet.

Yoon Eun Sook, responsable d’Aju News Corporation (République de Corée), a estimé que le Vietnam était un bon hôte du deuxième sommet États-Unis - RPDC, car le pays entretenait de bonnes relations avec ces deux nations.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam