09/04/2020 01:00
La page web dhakatribune.com du Bangladesh a publié un article sur la lutte du Vietnam contre la pandémie de COVID-19, disant que le pays pourrait offrir de précieuses leçons sur la façon de freiner la propagation de la pandémie avec un système de santé médiocre et des fonds budgétaires modestes.
>>Le Vietnam, un modèle dans la lutte contre la pandémie de COVID-19
>>Le magazine français L'Obs salue le combat contre le COVID-19 au Vietnam

Contrôle de température à la porte-frontière de Na Mèo à Thanh Hoa (Centre).
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam n'a signalé que plus de 250 cas d'infection au COVID-19 et aucun décès. Plus de la moitié des personnes infectées se sont rétablies.

Depuis le début de l’épidémie fin janvier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a assisté à une réunion du gouvernement "déclarant la guerre" au coronavirus, indique l'article sur le web  du Bangladesh : 
https://www.dhakatribune.com/world/2020/04/06/what-vietnam-can-teach-bangladesh-on-fighting-coronavirus
 
Plutôt que de se lancer dans des tests de masse, le Vietnam s'est concentré sur la mise en quarantaine des personnes infectées et sur la recherche de celles avec lesquelles elles avaient été en contact. Outre ce traçage agressif, d'autres mesures adoptées comprennent la mise en quarantaine obligatoire et la conscription des étudiants en médecine et des médecins et infirmières à la retraite. Et très tôt, toute personne arrivant au Vietnam en provenance d'une zone à haut risque a été mise en quarantaine pendant 14 jours. Toutes les écoles et universités ont été fermées début février.

Le succès du Vietnam à contenir le COVID-19 dépend en partie de la mobilisation du personnel médical et militaire et de la surveillance, selon l'article. La force de la sécurité se trouve dans chaque rue, chaque quartier et chaque village. L'armée déploie également des soldats et du matériel dans la lutte contre le coronavirus, selon l’article. Environ 800 personnes trouvées partageant de ''fausses nouvelles'' sur le virus ont été condamnées à une amende.

L'article cite également la parole de Carl Thayer, professeur à l'Université de la Nouvelle-Galles du Sud à Canberra, disant que le Vietnam est une société d’un même coeur et que le gouvernement vietnamien est bon pour répondre aux catastrophes naturelles et à l’épidémie.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.